Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

COMMUNIQUE

Landerneau le 12 décembre 2014

Il y a 15 ans, le 12 décembre 1999 le pétrolier poubelle " ERIKA " sous pavillon Maltais sombrait au large des côtes Bretonnes à son bord 31 000 tonnes de déchet pétrolier. Ce navire armé par 26 membres d'Equipage tous sauvés par la Marine Nationale avait quitté le port de Dunkerque quelques jours auparavant, cela serait-il encore possible malgré toutes les déclarations faites après ce naufrage ….

Le 13 décembre 1999, les commentaires fusaient " Il aurait fallu etc." comme après chaque accident maritime polluant de façon visible …Sauf que ça ne se passe jamais comme prévu.

La sécurité maritime pour éviter ces naufrages doit être traitée en amont. Un ERIKA, pourrait-il toujours appareiller d'un port Français ou Européen dans les mêmes conditions ? Pour l'association MOR GLAZ la réponse est oui (le 13 novembre 2002 l'accident du PRESTIGE) car la sécurité maritime dépend avant tout de la volonté de laisser appareiller ou pas un navire " repéré " jugé en mauvais état.

Cet accident devait changer les mauvaises habitudes, et créer de nouvelles règles strictes, doubles coques, contrôles plus assidus et fréquents des navires, endroits refuges etc.….qu'en est-il réellement ?

Les pétroliers ne sont plus les seuls dangers en mer, les dangers se sont accumulés avec les porte-conteneurs géants capables de transporter 18 000 conteneurs (parfois surchargés) de produits divers et variés, capables de perdre des centaines de ces " boites " en une seule nuit véritable danger pour l'environnement et la navigation. Les paquebots géants capables de transporter (équipage compris) 8500 personnes.

Pour l'association MOR GLAZ, aucun pays au monde n'est capable de faire face à ces géants des mers.

Depuis le premier septembre 2011 l'association MOR GLAZ attire l'attention des Elus, des Ministères et Administrations concernés sur le manque de moyens nautiques dans le Golfe de Gascogne pour faire face à une situation d'urgence….

Que nous diront-ils lors du prochain naufrage…..car de nombreux ERIKA qu'ils soient pétrolier ou autres types de navires croisent chaque jour au large des côtes Françaises et Européennes armés par des " pseudo-armateurs " et des affréteurs peu ou pas scrupuleux.

Pour l'association MOR GLAZ Le Président Jean-Paul HELLEQUIN