Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Landerneau le 16 décembre 2016

La vice Présidence et Trésorière de l'association MOR GLAZ, Mademoiselle Laure TALLONNEAU, était absente lors de la réunion du bureau de l'association qui se déroulait à Brest le 14 décembre 2016.

L'activité professionnelle de Mademoiselle Laure TALLONNEAU est Inspectrice du Syndicat International du Transport (ITF).

Le 14 décembre, Laure était en inspection à bord d'un navire dans le port de Roscoff en Bretagne. Ce cargo le " CORONEL" transportait du colza en tourteau.

Ce navire battant pavillon ANTIGUA et BARBUDA venait de HAMBOURG, d'après nos informations : l'inspection dans ce port aurait été très succincte, comme souvent, pour ne pas déranger le " pseudo-armateur " ni déranger le port Allemand, et tant pis pour les Marins. Ce " pseudo-armateur " avait oublié de verser les salaires à certains membres de son équipage. Comme d'habitude lors de ces situations, l'Etat du pavillon " ANTIGUA et BARBUDA " est aux abonnés absents, il ne fait respecter aucune règle, son seul but étant d'immatriculer le plus grand nombre de navires, "la complaisance dans toute sa " splendeur "…y compris de la part des inspecteurs Allemands qui auraient pu " dû " détenir ce navire !

L'association MOR GLAZ salue le comportement du représentant de la société de transport MESGUEN, agent du cargo. Ce représentant a fait ce qu'il pouvait, afin que les conditions de vie des 9 Marins (1 Russe et 8 Lithuaniens) soient un peu moins pénibles.

Mademoiselle Laure TALLONNEAU a quant à elle, fait ce qu'elle a pu pour les Marins : Salaires d'octobre et novembre payés, un nouveau frigo embarqué.

Cependant le navire a appareillé sans air conditionné, et sans chambre froide pour conserver les légumes, les fruits et les produits laitiers.

Il a été prescrit que lors de la prochaine escale du " CORONEL " à ROTTERDAM, que certains membres de l'équipage seront rapatriés, que les matelas, les oreillers et une machine à laver pour vêtements de travail seront changés.

L'association MOR GLAZ constate que les Inspecteurs du Centre de Sécurité des Navires de Brest, se sont rendus sur place que tardivement (3heures avant l'appareillage du navire).

. Pourquoi le Centre de Sécurité des Navires n'a-t-il pas arrêté le " CORONEL " ?

. Pour l'association MOR GLAZ, il y avait suffisamment de matière pour détenir le " CORONEL " et rendre ainsi la qualité de vie meilleure pour ces 9 Marins.

L'association MOR GLAZ constate, que le nombre d'inspecteurs en Bretagne est insuffisant!