Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

Landerneau le 19 février 2014

QUE SE PASSE-T-IL DONC A BREST....

L'Association MOR GLAZ prend note de cette heureuse déclaration durant la campagne municipale brestoise.

" La CCI permettrait parfois (sans déranger) que les cales sèches pourraient s'ouvrir à une activité qu'elle a toujours refusée " la déconstruction des vieux navires ".

Si le L'EX CLEMENCEAU est parti se faire déconstruire en Angleterre dans un chantier non approprié, c'est bien parce que le Directeur Général de la CCI de Brest s'y était fermement opposé, parfois de manière peu élégante, mettant ainsi fin à cette activité complémentaire et aux emplois dans cette nouvelle activité. Si cette activité avait existé à Brest les 6 coques (dont 5 positionnées à quelques milles de Brest) ne seraient pas parties se faire déconstruire en Belgique, emmenant avec elles 30 emplois durant 2 ans…….

Ce même Directeur Général figure sur une liste électorale pour accéder à la mairie de Brest…. Au fait … peut-on être à la fois Directeur Général de la CCI toujours en activité et figurer sur une liste électorale opposée à cette activité industrielle ?

Si la déconstruction des navires pouvait s'effectuer à Brest, cette activité créerait aussi des escales de navires pour l'exportation de la ferraille. Tout ceci créerait quelques dizaines d'emplois à plein temps….. MOR GLAZ serait satisfaite…. mais attention à l'effet d'annonce…