Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

le 22 juillet 2014

Bravo aux sauveteurs ainsi qu’à toutes les équipes qui ont réalisé le chantier

qui devrait permettre au « COSTA CONCORDIA »

de rejoindre le port de Gênes pour y être déconstruit.

 

L’association MOR GLAZ souhaite bon courage aux équipages des deux remorqueurs de haute mer qui vont subir toutes ces tensions médiatiques parfois inutiles.... l’association MOR GLAZ espère que le convoi ne rencontrera aucune difficulté et arrivera rapidement à bon port.

Cet accident maritime pouvait-il être évité, pour l’association MOR GLAZ la réponse est oui, mais toujours vouloir aller plus loin dans le gigantisme des navires à passagers et des porte-conteneurs est une aberration, autoriser ces navires à passagers à longer le littoral au plus près en est une autre....

Espérons que le coût de ce renflouement qui dépassera largement les 120 millions de dollars et la déconstruction du navire donnera à réfléchir aux assureurs mais aussi à l’Organisation Maritime Internationale (OMI) à l’Etat du Pavillon etc.….

Comme d’habitude tout le monde s’agite, et s’il y avait une pollution... et si le convoi n’atteignait pas Gênes, et si et si……

Lorsque Madame Ségolène ROYAL sera à bord du navire Français dépollueur « JASON » cela pourra « pourrait » rassurer... mais hélas il sera « serait » trop tard si le convoi rencontrait de graves difficultés.

 

Une chose est certaine, si ce navire avait été équipé du JLMD écologie system,

JLMD Ecologic Group :

le « COSTA CONCORDIA » effectuerait ce voyage sans les plus de 100 tonnes de mazout qui se trouvent encore à bord, car toutes les soutes auraient été soigneusement nettoyées.

Voilà une des questions que devra « devrait » se poser la Ministre Madame ROYAL ainsi que certains membres de son Cabinet lorsque certains essayeront de la rassurer.

Oui le convoi laissera des traces sur son passage et les accompagnateurs ne seront que des observateurs qui n’y pourront rien….que de communiquer et dénoncer, d’ailleurs les mêmes se posent-ils des questions sur l’état de la flotte mondiale et des conditions de vie des Marins et des salariés à bord de ces paquebots…

L’association MOR GLAZ dénonce sans relâche le gigantisme des navires marchands, d’embarquer plus de 5000 passagers et 2500 membres d’équipage parfois de 15 nationalités différentes représente un réel danger.

L’association MOR GLAZ demande depuis des années des moyens de sauvetage appropriés sur le littoral atlantique et en méditerranée……..