Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Landerneau le 27 janvier 2017

Depuis mi-décembre 2016, 25500 tonnes de maïs sont bloquées sur le port de Brest. Cette cargaison avait été embarquée le 25 novembre 2016 en Roumanie. Le 16 janvier 2017 plusieurs associations et organisations syndicales s'étaient mobilisées à juste titre, car cette cargaison traitée à la phosphine laissait échapper des gaz, il semblerait, et cela est moins connu que la phosphine pourrait également provoquer des explosions. Une chose reste certaine, la phosphine tue, et contamine celles et ceux qui s'y approchent. Les autorités en charge des ports mondiaux , sont-elles prêtes à accepter un scandale sanitaire égal ou supérieur à celui de l'amiante ?

Il est temps de mettre fin à l'amoralité ambiante et aux lobbyings en tout genre, soyons plutôt bien veillant à l'avenir de l'Homme, à la qualité des produits qu'il consomme et à l'Environnement !

L'omerta qui règne autour des pesticides doit être dénoncée publiquement en continu, certains comportements contre les Marins, les Travailleurs des ports céréaliers sont des comportements scandaleux, et irresponsables. Qui fait pression ? qui laisse les salariés s'approcher des cargaisons qui sont contaminées et qui tuent ? Quelles sont les pouvoirs des autorités portuaires ?

L'association MOR GLAZ ne peut pas comme il lui est rapporté quelle porterait atteinte à la compétitivité des ports Bretons ou Français, l'association défend les ports et les activités maritimes, mais, elle ne couvrira jamais les dérives liées à ses " ces " activités, lorsqu'elles nuisent aux Marins, à l'Homme, à son devenir et à l'Environnement !

En 2013, lors de l'élection municipale, l'association MOR GLAZ avait mis le développement du port de Brest au centre des débats !

L'association MOR GLAZ a rencontré des victimes qui ont côtoyé la phosphine, nous avons donc décidé de diffuser ce communiquer, de ne pas laisser la liberté et libre cours à de telles dérives, " pratiques ", et dénoncer avec force l'utilisation de produits qui nuisent " portent atteintes " à la santé de l'Homme et à l'Environnement !

La phosphine est utilisée dans les cales des vraquiers pour empêcher la prolifération des larves, rongeurs et autres vers qui mangent les grains de maïs lors du transport. Les émanations sont si dangereuses que l'Organisation Maritime Internationale des Fumigateurs IMFO a été créée et que des assurances spécifiques sont proposées aux Armateurs au cas où il y aurait un mort parmi les Marins. En 2008 un Marin Roumain était décédé suite à une fuite sur une gaine de ventilation à bord d'un navire. Nous ne pouvons pas " plus " accepter que les importations de maïs américain ou de soja brésilien continuent à mettre en danger la santé des Marins, des Dockers, et au final des Consommateurs alors que nous avons une parfaite connaissance des dangers liés à la manipulation de la phosphine.

L'association MOR GLAZ estime et revendique, que les ports doivent être classés d'après des critères de qualité dans tous les domaines, et non par d'autres critères de totale liberté et de pratiques douteuses, qui ne sont pas, " plus " acceptables. L'omerta sur les places portuaires doit prendre fin, cela ne sert personne, sauf peut-être quelques amoraux qui ne penseraient qu'à l'instant présent et aux profits, peu importe les conséquences pour la santé de l'Homme !

Pour l'association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN