Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

COMMUNIQUE MOR GLAZ

Landerneau le 28 novembre 2016

Les 8/9 novembre 2016, l'association MOR GLAZ était présente aux Assises de l'Economie Maritime, qui se tenait à La Rochelle.

Comme chaque fois qu'elle en a l'opportunité, l'association MOR GLAZ sait se faire entendre, créer des liens, provoquer les rendez-vous et cette année ils étaient de bons et hauts niveaux !

Une belle opportunité que nous savons toujours saisir, afin d'aborder nos priorités et préoccupations avec les personnalités, les responsables du milieu maritime.

En cette période, les priorités de l'association MOR GLAZ sont les suivantes :

. quels dispositifs mettre en place pour faire face au gigantisme des navires,

. quels types de Bâtiments de Soutien d'Assistance et de Dépollution (BSAD) l'Etat doit-il affréter ?

Pour l'association MOR GLAZ le prix d'affrètement des navires ne doit pas " plus " être le principal critère.

 

Lors du Comité Interministériel de la Mer présidé par le Premier Ministre Manuel VALLS à Marseille le 4 novembre 2016, et les Assises pour l'Economie de la Mer les 8 et 9 novembre 2016 à La Rochelle, les annonces pour le secteur maritime et la sécurité étaient nombreuses. L'association MOR GLAZ en a pris acte, maintenant il faut concrétiser toutes ces belles intentions qui ne peuvent pas être comme trop souvent éphémères, notamment en cette période électoraliste.

L'association MOR GLAZ a retenu les connaissances maritimes du Président de la République, et lui a remis un courrier manuscrit. Il y a quelques jours, l'association MOR GLAZ a reçu une réponse du Cabinet, notre message a été entendu, reste à obtenir rapidement un rendez-vous.

Concernant le remplacement des remorqueurs de sauvetage, l'association MOR GLAZ a acté, le remplacement des deux ABEILLES Flandre et Languedoc par deux nouveaux " REMORQUEURS ".

Pour l'association MOR GLAZ, la protection du littoral doit être renforcée, repensée, y compris à terre avec des équipes d'intervention fiables, efficaces, comme cela avait été décidé et appliqué, à la fin des années 1980.

C'est pourquoi : l'association MOR GLAZ demande un choix rigoureux lors du renouvellement des contrats des Bâtiments de Soutien d'Assistance et de Dépollution (BSAD) : l'armateur qui sera retenu, doit être Français, il faut une clarté et une fiabilité financière de la société sur du long terme, l'Etat doit être certain de voir honoré les contrats jusqu'à leur terme et sans aucune surprise !!! Comme à bord des remorqueurs de sauvetage, les Marins doivent être de nationalité Française, le prix ne doit pas être le principal critère du choix. L'association MOR GLAZ, ne veut pas de protection du littoral ou de navires affrétés lowcost.

La flotte des remorqueurs et des BSAD comme tous les navires affrétés par l'Etat doivent être sous pavillon Français 1er Registre, il est par ailleurs impératif que tous ces navires entrent dans la flotte stratégique. Est-il nécessaire de rappeler que la protection du littoral qui sera décidée dans les mois à venir, et les contrats des BSAD sont des décisions sur du long terme, 35 à 40 ans pour les premiers 10 à 15 ans pour les seconds. Lors de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'association MOR GLAZ, qui se déroulera en décembre 2016 à Brest, ces deux sujets seront largement évoqués.

Pour l'association MOR GLAZ Le Président Jean-Paul HELLEQUIN