Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Association MOR GLAZ

Landerneau le 4 octobre 2014

 

Rubrique > transports par eau Tête d'analyse > transports maritimes

Analyse > dispositifs de sécurité. côte atlantique

Question publiée au JO le : 02/09/2014 page : 7296

 

Texte de la question

M. Dominique Bussereau attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur les conditions de surveillance du golfe de Gascogne à la suite du redéploiement du remorqueur l'Abeille-Languedoc de La Rochelle vers le Pas-de-Calais, fin août 2011. Le golfe de Gascogne est actuellement sans moyen de secours et d'assistance proche, malgré la présence du remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage l'Abeille-Bourbon, basé à Brest. Ce seul dispositif ne peut répondre de façon optimum aux enjeux liés à la sécurité maritime vu les délais de route du remorqueur basé à la pointe bretonne. L'augmentation continue du trafic maritime dans les trois grands ports maritimes du sud de la Bretagne, le développement de la navigation de croisière, les risques de pollution chimique et de marée noire rendent nécessaires la présence en Atlantique sud d'un remorqueur de sauvetage de haute mer. Il paraît indispensable que ce remorqueur soit basé à La Rochelle, disponible toute l'année et capable de faire face à toute situation mettant en péril des vies et notre environnement maritime. En février, l'intervention à proximité de Belle-Ile de l'Abeille-Bourbon auprès du cargo Just Mariiam, a démontré les limites et les risques pris dans le cadre du dispositif actuel. Cette situation démontre la nécessité et l'urgence d'une prise de décision sur le remplacement de l'Abeille-Languedoc. Le positionnement d'un moyen de secours et d'assistance à La Rochelle constituerait une garantie d'intervention rapide et efficace compte tenu de son positionnement central sur la façade Atlantique. En conséquence, il lui demande quelles mesures il compte mettre en oeuvre pour le remplacement de l'Abeille-Languedoc par un autre remorqueur d'intervention d'assistance et de sauvetage basé à La Rochelle.