Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

Landerneau le 30 mai 2014

Ministère de l'Ecologie où pas, la France ne respecte pas les conventions qu'elle a signées concernant la déconstruction des vieux navires et l'exportation des déchets.

Le 11 novembre 2011, SeaFrance, filiale maritime à 100% de la SNCF vendait en toute impunité dans le port de Dunkerque les car-ferries " SeaFrance Cezanne " et " SeaFrance Renoir " à deux compagnies panaméennes qui ont immédiatement procédé au remplacement du pavillon français par le pavillon de Belize (la routine).

En ce moment, dans le port du Havre, le cargo " Global Spirit " battant pavillon du Libéria quitte " tranquillement " ce grand port Français pour se rendre dans la baie d'Alang en Asie afin d'être déconstruit. Ce navire appartient à un armateur Japonais " Mitsui Osk Kines " affrété par Autotrans. Durant ces dernières années, cet armateur a envoyé 6 navires se faire déconstruire en Asie.

Pourquoi le Grand Ministère de l'Ecologie prévenu depuis plusieurs jours ne s'est-il pas opposé à ce départ ?

L'association MOR GLAZ est cette fois encore déçue par le comportement de la France qui laisse partir ce déchet en bafouant toutes les conventions internationales qu'elle a signées.

L'association MOR GLAZ demande aux Syndicats maritimes et aux acteurs portuaires d'être plus attentifs sur ces exportations de vieux navires remplis de produits toxiques qui tuent des travailleurs dans des pays pauvres, cette fois il s'agit des travailleurs du chantier Alang en Inde.

Les discours de nos dirigeants sur la protection de l'Homme et de l'Environnement ne sont que balivernes….L'association MOR GLAZ (après avoir décerné trois cartons verts à trois armateurs Français privés), délivre un carton rouge au Ministère de Madame Ségolène ROYAL et au Secrétaire d'Etat à la Mer et des Transports ainsi qu'à toutes les administrations qui ne font pas appliquer les conventions signées par la France.

L'association MOR GLAZ constate avec amertume que la France malgré toutes ses déclarations de bonnes intentions est bien comme de nombreux pays, incapable de respecter ses engagements et ses écrits.

Comment peut-il exister de telles distorsions entre le discours et la manière de procéder et un tel laisser faire…. l'association MOR GLAZ n'a jamais cru au " Grenelle de la Mer " et nous sommes très méfiants lors des conférences et colloques qui pour l'association MOR GLAZ ne sont que de grandes mascarades " des réunionites " où chacun y va de ses " ces " discours rassurants ou décalés. L'association MOR GLAZ note des méthodes peu ou " pas " très orthodoxes.