Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Lettre ouverte adressée ce jour 4 février 2017

à Madame Ségolène ROYAL par Mail et courrier

 

Madame la Ministre,

Depuis le 22 décembre 2016, deux navires de type supply se trouvent par 120 mètres de fond à quelques milles de la pointe Bretonne, près du Parc Naturel Marin d'Iroise. Madame la Ministre, vos services trouveront la chronologie des faits sur le site WWW.MORGLAZ.ORG

Depuis la lettre ouverte que l'association MOR GLAZ vous avait adressée le 4 janvier 2017, et votre prompte réaction, le navire JIF XPLORER, navire spécialisé, affrété par la Direction Générale de l'Armement (DGA) s'est positionné durant plusieurs jours au dessus des deux épaves abandonnées au large de la Bretagne par l'armateur MAERSK.

Nous pouvons donc supposer, que les autorités Françaises et la société MAERSK possèdent des éléments sur l'état des coques et sur les risques de pollution, car ne soyons pas dupe, il y aura tôt ou tard pollution. L'association MOR GLAZ, souhaiterait que les résultats des prospections effectuées par le ROV du JIF XPLORER depuis 15 jours soient connus des citoyens, et qu'il n'y ait aucune clémence envisagée envers les pollueurs des Océans.

Les galettes de fioul retrouvées le 16 janvier 2017 sur la plage de Plounéour - Brignogan -Plages, proviendraient-elles des deux coques? Qu'en pensent d'ailleurs les Maires du littoral, la Région Bretagne, le Comité Régional des Pêches, et tous ces prétendants au fauteuil de Président de la République et autres, qui sillonnent la Bretagne, et le littoral à la recherche d'électeurs (seul le Député du Finistère Gilbert LE BRIS est intervenu)!!! Le sujet ne serait-il pas suffisamment important, au pays organisateur de la COP 21, et des grands discours sur la protection des Océans !

Madame la Ministre de l'Environnement et de la Mer, l'association MOR GLAZ réitère sa demande d'exiger du propriétaire de ces deux épaves, de les remonter, mais aussi de faire toute la lumière sur ce naufrage et sur les conditions voire les autorisations du départ de ce convoi du Danemark. Ces épaves doivent être évacuées et tant pis pour le premier armateur mondial, la Mer n'est pas une poubelle !

L'association MOR GLAZ ne trouve ni convenable ni " acceptable " que la France se réfugie derrière des textes, qui lui aurait interdit de dérouter vers Brest un navire qui laisse derrière lui deux déchets. L'association MOR GLAZ croit avoir la réponse, ne pas encombrer le port de Brest d'une coque supplémentaire, sauf que celle-là avait un propriétaire bien connu ! Tous ceux qui ont permis l'appareillage de ce convoi du Danemark doivent être entendus par les autorités Françaises et Danoises.

Madame, nous comptons sur votre dynamisme et vos engagements pour protéger les Océans et la sécurité maritime, pour faire condamner ces dérives inacceptables. Madame la Ministre, vous devez piloter ce dossier, avec le Secrétaire Général de la Mer et toutes les autorités maritimes compétentes, le premier transporteur maritime mondial a agi le 22 décembre 2016 comme un " pseudo-armateur ".

Madame la Ministre de la Mer, en l'attente, acceptez nos plus sincères et respectueuses salutations.

Pour l'association MOR GLAZ Le Président

Jean-Paul HELLEQUIN

 

C/C : Secrétaire Général de la Mer, Direction des Affaires Maritimes, Ministère des Transports et de la Mer.