Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Piraterie :

des mesures s’imposent pour la sécurité des marins

Un communiqué de Mor Glaz le 5 juin 2014

Enfin, le 3 juin 2014, le Sénat donnait le feu vert afin que les armateurs Français puissent embarquer des gardes armés à bord des navires dans les zones exposées à la piraterie.

L’Assemblée Nationale doit étudier le 19 juin 2014 ces conclusions, après ?quoi.. ?

Espérons que le texte pourra être mis en application. L’Etat devra s’assurer que les entreprises candidates sont aptes à exercer cette activité, puis contrôlera le respect des règles. Par ailleurs, ce dispositif sera autorisé uniquement dans les zones à haut risque, l’usage de la force sera limité aux cas de légitime défense, et les conditions d’armement strictement encadrées. L’association MOR GLAZ demandait depuis longtemps aux gouvernements de trouver dans les plus brefs délais une solution durable et appropriée aux risques.

Pour l’association MOR GLAZ, les navires de commerce et de pêche Français doivent être rapidement protégés contre les risques de piraterie. Les marins qui se trouvent embarqués sur des navires croisant dans ces zones à risques, doivent être protégés ; il en va de leur sécurité, rappelons que les femmes et les hommes qui composent ces équipages prennent des risques afin de pérenniser tout au long de l’année et dans des conditions parfois « souvent » périlleuses la première activité mondiale (90% des échanges passent par la mer).

Cette garde rapprochée doit bien entendu être composée de grands professionnels et non pas de mercenaires ou autres ... Sauf à ne pas vouloir voir la vérité en face, nous constatons que l’armée Française est déjà sur plusieurs fronts et que ses moyens sont réduis chaque année. La France ne devait « ne pouvait » pas « plus » rester en marge des autres pays qui autorisent leurs armateurs à protéger leurs Marins et leurs navires. La France devait donner une prompte autorisation aux armateurs Français afin qu’ils puissent eux aussi protéger leurs Marins et leurs navires (en propriétés ou affrétés).

L’association MOR GLAZ demande que des autorisations et des agréments professionnels soient délivrés pour encadrer cette protection qui devrait permettre de mieux lutter contre la piraterie et ainsi protéger les Marins et les biens. L’association MOR GLAZ rappelle que les enjeux économiques et d’indépendance Nationale sont liés à l’activité maritime (première activité mondiale), ce secteur représente en France 320.000 emplois bien plus que l’industrie automobile toutes marques confondues.

Suite au communiqué de presse du 12 mai 2014 de l’association MOR GLAZ (repris par plusieurs sites), une société privée dirigée par un ancien du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale ayant un parcours exceptionnel dans le domaine de la protection des personnes et des biens a souhaité nous rencontrer. L’association MOR GLAZ sait qu’un Centre de Formation sérieux existe en France remplissant toutes les règles sociales et autres ….

Il est important que la France ne reste pas « plus » en marge des autres pays