Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

Landerneau le 10 novembre 2016

Depuis le Comité Interministériel de la Mer (CIM) présidé par le Premier Ministre Manuel VALLS à MARSEILLE le 4 novembre 2016, et les Assises pour l'Economie de la Mer les 8 et 9 novembre 2016 à La ROCHELLE les annonces pour le secteur maritime sont légions. L'association MOR GLAZ est plutôt satisfaite, maintenant il faut veiller à ne pas rester sur des annonces, il faut concrétiser.

Le 8 novembre 2016, la présence du Président de la République et l'accueil qui lui a été réservé par Frédéric MONCANY de SAINT AIGNAN Président du Cluster Maritime, et tous les organisateurs et présents aux Assises aura donné une certaine grandeur et hauteur à ce rassemblement maritime à La ROCHELLE.

L'association MOR GLAZ a retenu les connaissances maritimes du Président de la République, c'est la première fois que les Marins, leurs situations, et le dumping social sont évoqués à un tel niveau. Puisque l'opportunité nous était offerte, l'association MOR GLAZ a remercié de vive voix le Président de la République, et nous lui avons remis un courrier manuscrit.

L'association MOR GLAZ avait sollicité un rendez-vous avec le Cabinet du Président de la République, elle a été reçue durant plus d'une heure, les sujets évoqués, le remplacement des remorqueurs Abeilles FLANDRE et LANGUEDOC, mais aussi le manque de moyen pour couvrir la zone du Golfe de Gascogne. L'association MOR GLAZ s'est permis de refaire l'historique depuis août 1978.

Concernant le remplacement des remorqueurs de sauvetage, nous avons attiré l'attention de nos interlocuteurs, de ne pas se tromper sur les moyens nautiques, sur la qualité, nous avons bien expliqué la différence entre un remorqueur construit pour effectuer des missions de sauvetage et un supply, et notamment lors des prises de remorque.

Concernant le manque de moyen pour couvrir la large zone du Golfe Gascogne, nous ne nous sommes pas laissé enfermer sur le retour d'expérience du " Modern Express " navire qui avait dérivé durant des jours dans le Golfe de Gascogne. Deux de nos interlocuteurs et pas des moindres ont pris une ferme position pour le retour d'un remorqueur afin de sécuriser cette large zone.

Pour l'association MOR GLAZ, la protection du littoral doit être renforcée, repensée, y compris à terre avec des équipes d'intervention fiables, efficaces, comme cela avait été décidé à la fin des années 1980. L'association MOR GLAZ a aussi rappelé dans quelle condition la protection du littoral s'était mise en place, sur la demande très forte des citoyens, de certains élus très engagés " Marc BECAM, Guy GUERMEUR, Alphonse ARZEL, Michel GLEMAREC et beaucoup d'autres ".

Lors de ces échanges, le ton est resté comme toujours très courtois, mais l'association MOR GLAZ a affirmé sa connaissance des deux sujets traités, elle est restée très déterminée et nous avons argumentée nos demandes, qui sont celles des citoyens, nous ne voulons pas de protection du littoral lowcost.

Chaque fois que l'association MOR GLAZ observera un changement de cap, ou ce qui pourrait-être pour l'association un mauvais choix, nous nous ferons entendre ! Nous avons aussi abordé le pavillon qui ne peut-être que Premier registre, pour assurer de telles missions. La flotte des remorqueurs devrait entrer dans la flotte stratégique, est-il nécessaire de rappeler, que la protection du littoral qui sera décidée dans les mois à venir, ne peut " doit " que se renforcer, et surtout que les décisions qui seront prises le seront pour 35 à 40 ans.

PHOTOS

Pour l'association MOR GLAZ Le Président Jean-Paul HELLEQUIN.