Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

EXERCICE BONNEX 2013

Dans le cadre de l'accord de Bonn, la France était cette année chargée de l'organisation d'un exercice international de lutte antipollution avec mise en œuvre de moyens réels. Le secrétaire général de la Mer, a confié la planification et l'organisation de cet exercice à la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. Cet exercice appelé BONNEX 2013 a servi également d'exercice annuel POLMAR mer pour la façade Manche mer du Nord.

Prévu les 15 et 16 mai 2013, " BONNEX 2013" s'est déroulé au large de Dunkerque et à porté sur la lutte en mer contre une pollution maritime accidentelle de grande ampleur par hydrocarbures.

Cet exercice, qui s'inscrit dans l'organisation définie par le dispositif ORSEC Maritime de la façade Manche et mer du Nord a été divisé en deux journées et a intégré l'accueil d'un navire ayant besoin d'assistance dans un lieu de refuge.

La première journée de cet exercice, qui n'a pas engagé de moyens terrestres ou aérien a été consacrée au traitement de l'alerte par les centres opérationnels concernés et la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord en liaison avec les autorités terrestres et étrangères.

La deuxième journée à permis la mise en œuvre en mer des moyens nautiques et aériens des différentes administrations françaises et des États membres en vue de porter assistance à un navire en difficulté et de traiter des nappes d'hydrocarbures simulées à la dérive.

Le scénario de l'exercice était le suivant :

Deux navires entrent en collision dans le dispositif de séparation de trafic du Pas-de-Calais, au nord-ouest de Dunkerque :

- Un pétrolier chargé se dirigeant vers l'Europe du Nord, alors signalé en DEFREP et à la dérive.

- Un vraquier, qui après avoir quitté le port de Dunkerque, s'apprêtait à traverser le DST du Pas-de-Calais afin de rejoindre Douvres.

La collision avait lieu à 30 nautiques au Nord-Ouest de Dunkerque à proximité du DST du Pas-de-Calais. Le vraquier devait traverser le DST pour rejoindre Douvres. C'est en traversant ce flux qu'il est entré en collision avec le pétrolier.

L'Abeille Languedoc a été mise en œuvre dans le scénario et a pris en remorque le chimiquier LS EVANNE après passage de sa remorque au moyen d'un Va & Vient. L'abeille a fait évoluer le navire durant 30 minutes, période durant laquelle était simulée la mise en œuvre de tous les moyens et autorités nécessaires pour que le navire soit envoyé au port de Dunkerque Ouest qui était choisi comme port refuge.

Cet exercice de grande ampleur a réuni d'importants moyens nautiques et aériens, avec 16 navires et 7 aéronefs Européens, belges, allemands, norvégiens, néerlandais et français. L'Abeille Languedoc et le BSAD Alcyon étaient deux navires du groupe Bourbon mis en œuvre dans le cadre de l'exercice.

De nombreuses photos et vidéos relatant l'exercice sont disponibles sur le site de la PREMAR