Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -
 

lettre envoyé le 26 août 2012 à

Monsieur Frédéric CUIVILLIER

Ministre délégué aux Transports et à l'Economie Maritime Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Monsieur le Ministre,

Le 13 juillet 2012, madame Ségolène ROYAL vous faisait part de ses inquiétudes concernant la sécurité maritime dans la zone du Golfe de Gascogne et le manque de moyen pour couvrir cette zone. Le 14 août 2012 vous répondez par courrier à madame Ségolène ROYAL en lui rappelant tout ce qu'elle sait déjà, car depuis le mois de mai 2011 madame Ségolène ROYAL et son équipe se sont très investis et demandent des moyens pour remplacer le remorqueur " Abeille LANGUEDOC " qui assurait depuis avril 2006 la sécurité maritime dans un secteur de plus en plus fréquenté par des navires dangereux.

Vos prédécesseurs aux responsabilités nous faisaient des réponses semblables aux vôtres. Le 22 décembre 2011, suite à l'échouement du cargo " TK BREMEN " sur une plage du Morbihan, monsieur Jean-Yves LE DRIAN Président de la Région Bretagne, devenu depuis Ministre de la défense, demandait dans un courrier adressé au Premier Ministre François FILLON " qu'au plus vite, un remorqueur de haute mer soit stationné dans le Golfe de Gascogne ".

Monsieur le Ministre, vous êtes le Ministre délégué aux Transports et à l'Economie Maritime, espérons que cet intitulé ne soit pas vain, c'est bien pour cela que nous comptons sur vous pour mettre en place le moyen demandé par monsieur Jean-Yves LE DRIAN lorsqu'il était Président de la Région Bretagne et devenu depuis Ministre de la défense, ainsi que part l'association MOR GLAZ et les syndicats maritimes, etc.… afin d'assurer la sécurité maritime dans la large zone du Golfe de Gascogne.

Il faut un vrai moyen, un navire de type supply de plus de 160 tonnes de puissance au croc, sous pavillon français premier registre, armé 365 jrs par an 24 heures sur 24, sous l'autorité du Préfet Maritime de l'Atlantique.

Monsieur le Ministre, dans la réponse adressée à madame Ségolène ROYAL le 14 août 2012, vous évoquez la mutualisation des moyens des pays riverains du type " Biscaye Plan ", espérons que vous avez été informé lors de votre arrivée au ministère que toutes ces " conventions " et autres ne fonctionnent jamais, parce que 9 fois sur 10 les décisions doivent être activées " prises " en temps réel. Le triste feuilleton du " MSC FLAMINIA " sur les endroits refuge devrait vous faire réviser toute la stratégie de la sécurité maritime, ainsi que les pouvoirs et des moyens mis à la disposition des trois Préfectures Maritimes.

Pour l'association MOR GLAZ, les ministères doivent fournir les moyens, tous les moyens nécessaires à l'Action de l'Etat en Mer. L'association MOR GLAZ estime " constate " que ce n'est pas le cas, les moyens nautiques ne sont pas présents pour couvrir le Golfe de Gascogne.

Les Etats doivent assurer la sécurité des personnes et des biens qui croisent le long de son littoral. En 1978 le gouvernement du Président Valery GICARD D'ESTAING (après les multiples marées noires et sous la pression des citoyens) puis en 2003 celui du Président Jacques CHIRAC (après 10 ans de lobbying effectué par moi et d'autres) ont pris leurs responsabilités en mettant en place , puis en renforçant la flotte des remorqueurs de haute mer sous l'autorité des Préfets maritimes.

Lors du passage à Brest le 14 juillet 2012 du Président de la République, l'association MOR GLAZ avait été reçue par madame Valérie METRICH-HECQUET Conseiller au Cabinet du Président de la République, parmi les 3 sujets abordés, le remorqueur de sauvetage dans le Golfe de Gascogne en était.

Le 29 août 2012, je suis reçu en tant que président de l'association MOR GLAZ par la même personne pour évoquer le raté du " MSC FLAMINIA " et j'évoquerai lors de ce rendez-vous le manque de moyen dans le Golfe de Gascogne.

Monsieur le Ministre, veuillez accepter, nos meilleurs et sincères salutations.

 

Pour l'association MOR GLAZ, le président Jean-Paul HELLEQUIN