Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 30 août 2013

Alors que la Convention du Travail Maritime (MLC 2006) vient d'entrer en vigueur depuis le 20 août 2013, les règles minimales sur la sécurité des navires ne sont pas appliquées dans le pays qui a mis en place le Mémorandum de Paris (Paris MoU) en 1982. Ce Mémorandum de Paris qui visait pourtant à améliorer la sécurité maritime pour un meilleur contrôle des navires dans les ports des 27 pays signataires, cela fonctionne-t-il réellement, et comment ?

 

Le pétrolier " ERIKA " quitte en toute impunité le port de DUNKERQUE le 8 décembre 1999, le 12 décembre ( 4 jours plus tard) il se casse en deux au large de la Bretagne avec les conséquences que nous connaissons et que nous avons subies ….

L'association MOR GLAZ a des doutes sur le contrôle des navires dans les ports européens qui sont tous concurrentiels au détriment de la sécurité pour les Marins, les Biens et l'Environnement.

L'association MOR GLAZ constate qu'il y a malheureusement toujours un pays (pavillon), une société de classification, un affréteur, des autorités portuaires, un assureur, un " pseudo-armateur " pour faire naviguer tous ces navires en mauvais état (un tiers des 80 000 navires (recensés) existants).

Le cargo " RIVER KING " qui pourrait actuellement être autorisé à naviguer le long de nos côtes est une preuve d'une certaine " complaisance " " tolérance " en le laissant partir du port de GRANVILLE. Ce navire a fait l'objet d'une détention (la troisième détention en moins de douze mois !!) par le Centre de Sécurité des Navires de CAEN lors de son arrivée en mai 2013 à GRANVILLE en raison de nombreuses déficiences, détention justifiée par l'association MOR GLAZ et les syndicats maritimes.

Une partie de l'équipage du " RIVER KING " s'était mis en grève pour des impayés de salaires depuis plusieurs mois, mais aussi pour absence de contrat de travail et des dépassements de durée d'embarquement de plus de trois mois ! Après leur détermination pour régler leurs problèmes sociaux avec l'aide de l'inspectrice ITF Laure TALLONNEAU , les trois marins rentrèrent chez eux.

Le" RIVER KING" à son arrivée à GRANVILLE battait pavillon du BELIZE (celui-ci figure sur la liste grise des pavillons !) qui l'a supprimé de son registre ….. Puis ce même navire a été accepté par Le PANANMA…. que signifie cette acceptation ?

Les règles du Mémorandum de Paris sont claires : si le navire est détenu plus de deux fois dans le port d'un Etat membre du MoU au cours des 12 derniers mois, il est banni pour une durée de 3 mois. S'agissant du RIVER KING, sous prétexte que le navire est trop dangereux pour s'éloigner des côtes, les autorités françaises auraient décidé d'annuler le bannissement, pourquoi cette annulation ?

L'association MOR GLAZ dénonce des " négociations " avec un " pseudo armateur " qui est incapable d'assumer ses responsabilités " d'armateur ".

L'association MOR GLAZ rappelle que Le " RIVER KING " est dangereux, qu''il doit être banni de toute zone ( ici et ailleurs) pour des raisons évidentes.

Quand…l'Etat français comprendra-t-il qu'il ne faut pas " plus " négocier avec les " pseudo-armateurs " qui ne respectent aucune règle sociale, environnementale de sécurité et de concurrence.

Dans certains ports français des navires sont abandonnés depuis des années, le "MARGINELLA " est " abandonné " à CHERBOURG depuis 2006…