Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -
 

Landerneau le 8 août 2013

Le cargo " RIVER KING " est bloqué dans le port de Granville depuis plusieurs mois (85 jours)

avec 900 tonnes de gravier et un équipage réduit depuis le 26 mai 2013.

 

En charge de la gestion du port, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Granville voit cette présence d'un mauvais œil et déclare qu'elle mettra tout en œuvre pour faire partir ce navire, cela est compréhensible, mais des règles existent y compris dans la première activité internationale qui permet 90% des échanges mondiaux. !!!!!!!!!!!!!!!

Certes, ce caboteur grec battant pavillon du Belize est bloqué au port depuis le 15 mai 2013 par décision du Centre de Sécurité des Navires de Caen, à cause de " déficiences graves " mettant en danger la vie des marins.

Plusieurs des marins du " RIVER KING " s'étaient mis en grève pour non paiement des salaires et un dépassement d'embarquement de plus de trois mois pour certains. Ils obtinrent rapidement satisfaction après l'intervention de Laure TALLONNEAU Inspectrice du syndicat ITF et une forte mobilisation associative et syndicale.

Suite à un coup de force réalisé par ces marins et l'Inspectrice ITF le 19 juin 2013 aux affaires maritimes de Granville, les marins obtinrent les billets d'avion pour se rendre chez eux en Albanie.

L'association MOR GLAZ comprend cette situation gênante pour le port de Granville, Brest, St Malo, Lorient, Douarnenez ou ailleurs, mais pour l'association MOR GLAZ pas question de laisser partir un navire géré par des " pseudo-armateurs " peu " ou pas " scrupuleux " respectueux " sur les conditions sociales et de vie des marins et sur l'état des navires.

L'association MOR GLAZ soutient les inspecteurs qui ont bloqué ce navire, d'ailleurs comment ce navire a-t-il pu passer entre les mailles de la sécurité dans les derniers ports d'escale, (la complaisance de l'Etat du pavillon, la société de classification, l'assureur, les affréteurs etc.…...)

L'association MOR GLAZ demande aux autorités maritimes françaises de ne pas se laisser impressionner par qui que ce soit si tout n'est pas mis aux normes, ce navire ne doit pas partir, dommage pour la gêne dans le port.

Afin d'éviter ces situations dans les ports en France et ailleurs, il faudrait être très sévère envers ces " pseudo-armateurs " qui ternissent le métier d'armateurs et qui faussent la concurrence. Ces " pseudo-armateurs " sont de plus en plus présents dans tous les secteurs des activités maritimes.

Envers ces " pseudo-armateurs " il faut une tolérance zéro ……L'association MOR GLAZ fera en sorte de les combattre ici et ailleurs chaque fois qu'elle en aura l'opportunité. Ces navires sont certes gênants et indésirables dans tous les ports.

S'il-y-avait moins de "pseudo-armateurs" ces situations n'existeraient pas, il faut traiter ce problème " ces dérives " en amont et appliquer les mêmes textes partout en Europe, dans tous les ports avec la même rigueur. Il faut changer les us et coutumes qui nuisent aux marins à l'environnement et aux activités maritimes.

Avant d'accueillir un navire dans un port, les Courtiers, Agents et autres devraient être plus vigilants sur la solvabilité de certains armateurs, sur le statut des marins qui sont à bord (La MLC 2006 lorsqu'elle sera appliquée devrait résoudre ces situations) et sur la qualité des navires…….