Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

le 1 janvier 2014

Ubuesque la situation du cargo « VICTORIABORG » qui depuis le 23 décembre est ballotté au large de la Bretagne, et qui se trouve à l’abri en baie de Saint-Malo.

Ces situations ne devaient plus se produire depuis que la France « aurait » déterminé il y a quelques années des endroits refuges, cependant il serait apparemment assez difficile d’y accéder pour les navires en difficultés….

Les pérégrinations du « VICTORIABORG » depuis 10 jours nous démontrent cette fois encore que le choix des remorqueurs pour effectuer ce genre de remorquage est primordial et déterminent, cette fois encore le remorqueur n’était peut-être pas le bon….

Un remorqueur donné pour une force de traction de 72 tonnes suffit-il pour effectuer un remorquage dans de telles conditions météorologiques au large de la Bretagne ?

L’association MOR GLAZ a une pensée pour les marins qui se trouvent ainsi ballottés et dans l’incertitude depuis 10 jours, nous souhaitons bon courage au Capitaine et à l’Equipage de ce navire.

Lorsque les conditions météorologiques sont aussi mauvaises, et qu’elles se succèdent comme depuis 10 jours, lorsqu’un navire à une avarie, la mise en demeure « pouvoir important que détient du Préfet Maritime » ne devrait-elle pas s’imposer ?