Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

 

LETTRE OUVERTE ADRESSEE AU MINISTRE DE LA DEFENSE Landerneau le 21 septembre 2012

Déconstruction des navires militaires

 

 

Monsieur le Ministre,

La France va-t-elle continuer à exporter de la main-d'œuvre aux pays riverains sous des prétextes futiles ?

Les Assises Nationales pour la filière française de démantèlement des navires qui se sont tenues à Rennes le 12 avril 2011 en votre présence, celle de Bernard THIBAULT, ainsi que de nombreuses personnalités donnent envie à l'association MOR GLAZ qui était présente " invitée " de continuer à défendre cette activité industrielle et complémentaire en France et pourquoi pas dans notre région.

L'association MOR GLAZ souhaite réagir au départ du " Bouvet " qui va se faire déconstruire en Belgique et sur les appels d'offres en cours pour la déconstruction du " Colbert " de la " Jeanne-d'Arc " et autres navires militaires.

Alors que plusieurs chantiers français possèdent le label pour déconstruire les vieux navires, pourquoi continuer à exporter une activité réalisable en France ?

Pourquoi exporter des centaines de milliers d'heures de travail que représentent ces activités pour déconstruire les navires militaires ?

L'association MOR GLAZ espérait que votre nomination au ministère de la défense changerait certaines us et coutumes et que vous, vous privilégieriez les chantiers nationaux aux chantiers des pays voisins.

L'association MOR GLAZ n'est pas dupe, les différents articles parus dans les médias fixent les règles pour obtenir la déconstruction du " Colbert " et de la " Jeanne d'Arc " et pas question d'utiliser les cales de l'arsenal de Brest qui ne servent pourtant que peu souvent. Ces règles (ces exigences) ne vont pas donner envie aux industriels de notre région de s'investir, et pourtant ces navires pourraient être déconstruits dans des cales sèches de l'arsenal de Brest peu ou pas utilisées.

L'association MOR GLAZ craint que ces navires soient déconstruits hors de France en retenant le mieux " moins " disant. Et pourtant, lorsqu'il s'agit d'organiser à Brest les Universités d'été de la Défense, rien n'est trop beau, d'ailleurs combien cela a-t-il bien pu coûter ?

Monsieur le Ministre, l'association MOR GLAZ vous demande de surveiller avec une attention particulière ce dossier, et demande de ne pas laisser les responsables de ces dossiers se réfugier derrière des textes qui empêcheraient nous dit-on à la France de déconstruire ses vieux navires militaires.

Monsieur le Ministre, donnez envie aux armateurs privés de déconstruire certains de leurs vieux navires en France en montrant l'exemple. Montrez le savoir faire industriel français, sachez promouvoir le label France et son savoir faire, déconstruire les vieux navires n'est pas une sous activité industrielle dans un pays où des millions de personnes souhaitent trouver un travail.

Les lobbyings brestois (cités dans le rapport du Député Pierre CARDO) opposés à la déconstruction des vieux navires devront tôt ou tard admettre que cette activité peut et doit s'effectuer en France et à Brest lorsque les opportunités se présentent. La déconstruction des vieux navires militaires est une opportunité et vous pouvez être un levier important et déterminant, montrez nous votre efficacité.

Cette activité créerait des dizaines d'emplois, mais aussi un trafic maritime portuaire significatif pour le port de Brest, un trafic qui s'ajouterait à celui déjà existant, dû à l'exportation des métaux vers les fonderies de la péninsule ibérique.

Monsieur le Ministre, acceptez, nos sincères et respectueuses salutations.