Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Courrier adressé ce jour le 10 février 2011 par Mail

aux Présidents des 4 départements concernés par le désengagement des Britanniques.

Monsieur le Président,

Suite à la décision prise par le gouvernement Britannique de ne plus assurer la sécurité maritime dans le détroit du Pas-de-Calais, il y a urgence à organiser un tour de table qui était souhaité par monsieur DESPICH lors de notre rencontre à Dunkerque le 22 juillet 2010.

Dès septembre 2011 le Pas-de-Calais sera privé de tout moyen de sauvetage, le danger sera donc réel car les moyens nautiques pour faire face à toute difficulté ne seront plus présents.

L'Etat français, la Région et les Départements du Nord de la France doivent s'organiser face aux dangers qui croisent au large de votre Région chaque jour soit en moyenne 650 navires 10 000 passagers et 3000 marins de toutes nationalités.

Les garde-côtes britanniques vont se retrouver privés des navires " Anglian Prince, Anglian Monarch, Anglian Princess et Anglian Sovereign " affectés à l'assistance et au sauvetage des navires en perdition ou en difficulté.

Le navire Anglian Monarch est quant à lui affrété conjointement par la France et la Grande-Bretagne depuis février 2000 (la contribution journalière de la France est estimée à 9000€ durant six mois de l'année).

La France dispose à Brest et Cherbourg de plusieurs navires de sauvetage, elle comptait dans l'urgence sur l'Anglian Monarch pour couvrir la zone très sensible du détroit du Pas-de-Calais.

L'association MOR GLAZ a toujours été opposée à cette collaboration et prône depuis 10 ans pour un remorqueur Franco-français basé dans un port français duquel il pourrait appareiller 24h/24h sous l'autorité des Préfets Maritimes (voir les sites www.morglaz.org ou www.brest-ouvert.net ).

Rappelons que le détroit du Pas-de-Calais est l'une des principales routes maritimes mondiales, avec un trafic considérable de navires de commerce qui transportent notamment chaque année, des dizaines de millions de tonnes de matières dangereuses (produits chimiques, pétrole...)

La dernière collision le 8 octobre 2010 au large de la Bretagne entre un chimiquier et un vraquier a démontré que le système Français sous l'autorité du Préfet Maritime était efficace, il faut le renforcer dans Le Pas-de-Calais.

Rappelons que le détroit du Pas-de-Calais présente la particularité de voir les flux entre la Manche et la mer du Nord coupés à la perpendiculaire, par un trafic très dense de ferries desservant les ports du sud-est de l'Angleterre.

Le désengagement britannique de l'assistance aux navires en difficulté est une décision très grave et dangereuse. La France doit étendre son dispositif et mette en place son propre moyen comme l'association MOR GLAZ le suggère depuis plusieurs années. Il faut rapidement un autre remorqueur de haute mer sous l'autorité du Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord.

Le désengagement des Britanniques augmente les risques de catastrophe maritimes, c'est bien pour cela que l'Etat Français et vos services doivent réagir rapidement. L'association MOR GLAZ reconnaît que la décision est d'autant plus étonnante qu'elle va à l'inverse de la tendance actuelle très axée sur un renforcement des moyens dédiés à la sécurité maritime.

La France a développé en 2005 en plus de "Abeille Flandre " et de "Abeille Languedoc ", de nouveaux remorqueurs "Abeille Bourbon " et de " Abeille Liberté ". S'y ajoutent les bâtiments antipollution " Argonaute " " Jason " " Ailette " et " Alcyon ".

L'Espagne s'est également dotée d'une belle flotte de remorqueurs de sauvetage avec les " Don Inda "(2006) et " Clara Campaomar " (2007) complétant trois remorqueurs ravitailleurs construits dans les années 80.

L'Allemagne, elle aussi renforce actuellement ses moyens dédiés à l'assistance en mer du Nord et en Baltique. Le remorqueur de sauvetage " Baltic " a été mis en service cet été et le " Nordic " doit l'être en 2011.

Les Pays-Bas, eux aussi disposent depuis juin dernier d'un bâtiment d'intervention, le " Levoli Black ".

Il ne faut pas baisser la garde face à l'insécurité maritime, en moins de 10 ans plus de 1600 accidents maritimes se sont produits dans les eaux européennes. Il faut que l'Etat Français soit très réactif. Monsieur le Président, le temps n'est plus aux réflexions et aux questions inutiles, il faut agir.

Monsieur le Président en l'attente acceptez nos respectueuses et sincères salutations.

PS : l'association MOR GLAZ sera reçue par la Sénatrice Madame Marie-Christine BLANDIN le lundi 14 février 2011.

 

Pour l'association MOR GLAZ, le président, Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

Rappel du contenu de notre courrier du 20 mai 2010 adressé au Président de la Région du Nord-Pas-de-Calais.

Monsieur DESPICHT,

vous êtes élu d'une région maritime qui voit passer chaque jour des milliers de passagers et des milliers de tonnes de produits des plus dangereux qui soient. La mer permet 90% des échanges mondiaux dont ¼ passe par le détroit du Pas-de-Calais devenu l'équivalent du détroit de Malacca.

Lorsque j'avais attiré votre attention sur le danger qui existe dans ce détroit par lequel transite chaque année plus de 83 000 navires si nous cumulons la voix montante et la voix descendante. Les navires traversiers représentent plus de 19 000 navires qui transportent plus de 11 millions de passagers. Ces navires représentent en marchandises transportées pour 2008, plus de 157 millions de tonnes de pétrole brut, 13 millions de tonnes de gaz, 22 millions de tonnes de produits inflammables et des millions de tonnes de produits divers.

Nous constatons que le gigantisme des porte-conteneurs en fait des navires de plus en plus dangereux. Certains de ces navires peuvent transporter des milliers de conteneurs qui renferment parfois des produits dangereux pouvant provoquer des pollutions invisibles plus dangereuses que les marées noires. Par ailleurs ces navires transportent dans leurs soutes comme carburant de propulsion un pétrole fioul lourd équivalant à celui que transportait le pétrolier ERIKA , PRESTIGE et autres………..

Pour l'association MOR GLAZ qui a parmi ses membres plusieurs spécialistes du monde maritime, le Nord Pas-de-Calais est une zone à Haut risque. C'est pourquoi, Monsieur, je souhaiterais pouvoir rencontrer votre groupe parlementaire afin de vous faire part de notre inquiétude. Afin d'assurer une bonne protection des hommes, des biens et de notre littoral, il faut des moyens supplémentaires aux CROSS, à l'AEM et aux Administrations concernées. Il faut notamment plus de remorqueurs de haute mer sur le littoral français. Pour l'association MOR GLAZ, certaines zones ne sont pas suffisamment protégées, telles que le Pas-de-Calais et les Bouches de Bonifacio. Les deux remorqueurs " Abeille Liberté " à Cherbourg et " Abeille Bourbon " à Brest sont amenées de plus en plus souvent à quitter leur zone de surveillance des Casquets et de Ouessant pour aider des navires en difficultés, exemple le plus marquant, l'assistance et le remorquage en janvier 2007 du MSC NAPOLI.

Monsieur, ces missions je les connais bien, de 1996 à 2003 j'ai participé activement au renforcement de la flotte de remorqueurs et autres moyens pour améliorer les secours en mer et la protection du littoral (entre 2000 et 2005, la Nation m'a honoré et distingué en me remettant les insignes de l'Ordre du Mérite Maritime, de l'Ordre National du Mérite et le Grand Prix de L'Institut Français de la Mer, pour avoir défendu et obtenu des moyens supplémentaires pour la protection du littoral)

Monsieur, en l'attente je vous prie d'accepter mes plus sincères et respectueuses salutations.

Pour l'association MOR GLAZ, le président Jean-Paul HELLEQUIN