Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 12 octobre 2012

Lettre ouverte adressée ce jour par mail au ministre de l'Economie Maritime

Monsieur le Ministre,

L'Association MOR GLAZ vous demande d'exiger des comptes à l'Etat du pavillon (la Roumanie) du remorqueur le " TAIFUNS 1 " arrêté à Brest pour des raisons graves. L'équipage est composé de 9 marins dont 5 vivent dans une pièce aménagée de moins de 10 mètres carré. Le navire est sale et dangereux, il y a de l'huile partout sur le pont, ce remorqueur n'aurait jamais dû quitter la Lituanie ou alors pour aller à la casse. Un moteur sur deux ne fonctionne pas, ce navire rejette en permanence des huiles à la mer, ce navire ne peut naviguer qu'à 19 milles nautiques des côtes. Pour arriver au port de Galati en Roumanie il lui faudra à 6,5 nœuds plus d'un mois de mer.

Comment ce vieux remorqueur a-t-il été autorisé le 18 septembre 2012 à quitter le port de Liepaja en Lettonie (pays de l'Union Européenne) pour se rendre à Galati en Roumanie (pays de l'Union Européenne)… depuis son départ, ce navire âgé de plus de 40 ans a déjà escalé en Allemagne et aux Pays Bas.

L'association MOR GLAZ constate une fois encore que l'Europe maritime et la réglementation sont bien différentes d'un pays à l'autre, elles s'appliquent selon la pauvreté des peuples, l'association MOR GLAZ ne l'accepte " plus " pas .Ce navire est dangereux pour les marins et l'environnement. Le Centre de Sécurité des Navires de Brest l'a arrêté à juste titre, il était nécessaire de le faire…. l'empêcher de quitter le port est une obligation.

Monsieur le Ministre, il ne faut pas vous réfugier derrière des textes qui permettraient à ce petit remorqueur âgé de plus de 40 ans de partir, ce navire est classé par un organisme Roumain non reconnu par l'Union Internationale des sociétés de classification et il figure sur la liste noire des gardes-côtes américains…..

L'Europe maritime n'arrête pas de ratifier des textes pour une meilleure sécurité maritime, pour de meilleures conditions de vie pour les marins nous dit-on…. et pourtant ce genre de situation est de plus en plus fréquente (vétusté des navires et pauvreté des marins y compris pour ceux de l'Union Européenne.

Monsieur le Ministre, les technocrates bruxellois, devraient venir de temps en temps sur les quais pour voir ce qui s'y passe, ils constateraient que des marins naviguent dans des conditions dignes d'un temps plus que révolu.

.Comment un Etat de l'Union Européenne peut-il accepter l'enregistrement d'un tel navire sous ses couleurs…..espérons qu'il devra s'expliquer. .

.Comment une société de classification (non reconnue) peut-elle donner une autorisation de naviguer à un navire resté en quasi abandon durant 8 ans…..

.Comment l'Etat du port a-t-il osé autoriser un tel navire à partir pour un tel voyage…. De plus de 4800 milles nautiques.

. Comment un assureur peut-il cautionner tout cela….

Monsieur le Ministre, acceptez nos respectueuses salutations, ne laissez pas ce navire prendre la mer, cela serait contraire aux responsabilités qui vous ont été confiées par le Président de la République.

Le président de l'association MOR GLAZ Jean-Paul HELLEQUIN

c/c : à Madame la Directrice des Affaires Maritimes