Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -
 

 

 

 

Le principe de précaution va-t-il tout interdire dans notre pays, ou va-t-il servir d'alibi lorsque nos dirigeants ne prendront pas les bonnes décisions ? Lorsque le ministre à parlé le ban serait fermé … et bien non ce n'est pas ainsi.

Pour l'association MOR GLAZ et pas seulement pour elle, l'affaire du " MSC FLAMINIA " a été mal gérée par les ministères concernés, nous considérons que c'est le premier raté ministériel du ministre Frédéric CUVILLIER ayant en charge l'Economie maritime.

Pour l'association MOR GLAZ, le " MSC FLAMINIA " et les remorqueurs qui lui portaient assistance auraient pu rejoindre la Zone Economique Exclusive (ZEE), la rade de BREST dès l'incendie maitrisé 12 jours après l'explosion survenu à bord le 14 juillet 2012, provoquant le décès d'un marin, d'un disparu et de plusieurs blessés.

Nos autorités ont préféré jouer l'échelle de perroquet et demander sans cesse des garanties supplémentaires à l'armateur qui n'avait qu'un objectif, sauver son navire et le reste de la cargaison.

Les adhérents les plus spécialisés de l'association MOR GLAZ maintiennent que le navire pouvait après avoir été allégé sur rade de Brest rejoindre le chantier de réparation DAMEN.

Nous affirmons que les professionnels du port de Brest, dont certains d'entre eux nous ont contactés s'étaient préparés depuis les premiers jours du mois d'août à accueillir le " MSC FLAMINIA " sans aucun risque pour la population.

Lorsque le préfet maritime de l'atlantique affirmait que le tirant d'eau du " MSC FLAMINIA " était trop important pour venir en rade de Brest (17m), il se moque de qui ? l'association MOR GLAZ affirme le contraire, rappelons qu'il y a 35 ans un pétrolier chargé de 41 000 t de pétrole brut est rentré en grande rade de Brest avec un tirant d'eau avoisinant les 22m, mais à l'époque, la base de sous marins atomiques de l'île Longue n'était pas encore construite. Cette base interdirait-elle les activités civiles à la pointe Bretagne ? et pourquoi alors avoir retenu Brest comme endroit et port refuge ?

L'association MOR GLAZ n'a pas pour habitude de prendre comme parole d'évangile les propos des autorités qu'elles soient civiles ou militaires. Les technocrates viennent par leurs méconnaissances de faire fuir certains clients (désormais les armateurs sauront où aller s'ils doivent gérer une situation compliquée pour un de leurs navires) en laissant errer" agoniser " ce convoi par manque de courage, par manque d'ambition pour la France, pour les ports et tous les spécialistes qui y travaillent.

Comment les arguments avancés par certains " spécialistes nous dit-on " sur l'incapacité pour Brest à recevoir ce convoi peuvent-ils être aussi affirmatifs, alors que plusieurs capitaines d'entreprise, plusieurs responsables syndicaux contestent ces arguments parisiens. Ces responsables d'entreprises constatent que ce travail qui aurait pu " du " être réalisé ici en France et à Brest a été expédié en Allemagne. La pensée unique de quelques-uns vient de délocaliser du travail et cette fois, rien à voir avec la mondialisation, avec une concurrence déloyale, ils n'ont pas osé et c'est la compétitivité et le savoir français qui viennent d'être torpillés,

Un coup bas donné par ceux qui sont en place et qui devraient savoir de temps en temps prendre des décisions, pour le pays et pour les industriels des ports.

En temps que défenseur des Marins et des activités portuaires, je suis scandalisé lorsque je lis et j'entends ici et là que les bonnes décisions auraient été prises.

Monsieur le ministre CUVILLIER, survoler le convoi lorsqu'il passe le Pas-de-Calais pour communiquer n'est pas prendre une décision.

En accueillant le " MSC FLAMINIA ", les Allemands ont pris une décision, les Allemands viennent de montrer aux armateurs internationaux, aux responsables du port de WILHELMSHAVEN où le convoi est arrivé dimanche que nos responsables leur ont servi sur un plateau " des milliers d'heures de travail "…..

Pour l'association MOR GLAZ , ce n'est pas la France qui a refusé d'accueillir le " MSC FLAMINIA ", mais quelques technocrates. L'association MOR GLAZ félicite les sauveteurs et les équipages des Remorqueurs du " FAIRMOUNT EXPEDITION " de " l'ANGLIAN SOVEREIGN " et du " CARLO MAGNO ".

Peu de communication gouvernementale

La frilosité du gouvernement inquiète l'association MOR GLAZ, il a fallu communiquer et expliquer pour que le gouvernement sorte enfin de son silence pour nous raconter des balivernes en essayant de faire peur aux populations sur les risques de pollution etc…...

Lorsque le ministre CUVILLIER précise que la raison pour laquelle le navire n'a pas été pris en charge en France c'est que " nous n'étions pas dans le cadre du dispositif "port refuge". Nous l'aurions appliqué s'il y avait eu une menace immédiate de pollution. Mais tant que l'incendie n'était pas éteint, il y avait un risque d'explosion et nous aurions dû évacuer le port concerné dans un rayon de huit kilomètres. Sans parler des produits toxiques propagés par le vent dans l'atmosphère. Il faut apprécier les conséquences humaines et environnementales dans une zone de refuge. Il était hors de question de mettre en danger la population ". Lui aussi il se moque de nous, il fait un pied de nez aux entreprises des ports et de Brest qui souhaitait l'accueillir.

Dans cette même interview, le ministre, interrogé sur la question de savoir pourquoi les réparations n'avaient pas été effectuées à Brest, déclare que " ce navire ne nous appartient. pas. Il est la propriété d'un armateur allemand, qui a décidé de le rapatrier au plus près C'est pourquoi nous avons pris toutes les dispositions pour que ce transfert se fasse en toute sécurité. " Il est cependant frappant de constater que ce même armateur, il y a un mois, dénonçait la " non-assistance " au navire.

Les " autorités " françaises viennent de donner un coup de pouce au port de WILHELMSHAVEN qui souhaite être un concurrent sérieux pour tous les ports du Nord de l'Europe mais aussi de Dunkerque et du Havre.

Merci monsieur le ministre, allez-vous continuer à faire de l'Economie maritime en gardant ce cap ?

le porte-conteneurs " MSC FLAMINIA " qui devait escaler au HAVRE, était devenu soudainement trop dangereux ….pour la France.

Jean-Paul HELLEQUIN