Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

11 juillet 2012

Le " RSV ENDEAVOUR "est saisi par ITF suite à un nouveau coup de force de la part du " pseudo-armateur qui a essayé encore une fois de faire appareiller son navire ce matin à 11h00.

le syndicat ITF a décidé de saisir le navire afin d'obliger le propriétaire du navire à négocier avec les marins grévistes et à leur verser leur dû.

 

Que peut la justice de notre pays ?

celui des droits de l'Homme

à l'encontre des marins du

RSV ENDEAVOUR

vraisemblablement afin de mettre une pression supplémentaire sur les marins grévistes du " RSV ENDEAVOUR " ce matin à 4 heures les moteurs du navire ont été mis en route durant une heure pour aucune raison valable. La justice ne c'est pas encore prononcée mais le " pseudo-armateur " veut impressionner. L'association MOR GLAZ va demander à être reçue avec les marins du " RSV ENDEAVOUR " lors du passage à Brest du Président de la République le 14 juillet.

 

Que peut la justice de notre pays ? celui des droits de l'Homme à l'encontre des marins Sergio PONCIANO, Heriberto UMANA, Ruben MONTOYA, Andrés ALTAMIRANO, Juan ESCALON, Selvin ALVAREZ et Oscar MARTINEZ qui comparaissaient hier 9 juillet 2012 devant Tribunal de Grande Instance de Brest. Ces marins revendiquent des salaires et des conditions de vie décents, ces marins estiment qu'ils ne sont pas traités avec dignités. Le " pseudo-armateur " propriétaire du navire " RSV ENDEAVOUR " refuse toute discussion avec ces marins peut-être parce-que ces marins sont d'origine d'Amérique Latine ?

La justice de notre pays va-t-elle donner raison à celui qui utilise les paradis fiscaux et le pavillon de complaisance afin d'échapper à toutes les règles sociales, fiscales et autres. Ce " pseudo-armateur " voudrait par la loi, interdire toute revendication à ces marins… il voudrait remettre en cause le droit de grève, le droit de se plaindre, de protester et de revendiquer. Il voudrait que ces marins soient mis sur le quai par la force publique

.Hier au Tribunal ce " pseudo-armateur " est venu expliquer que le devenir de sa société était remis en cause par ce conflit (qu'il ne s'en prenne qu'à lui seul). Maître Luc PIETO qui connaît parfaitement ce milieu maritime et ses dérives, avocat et défenseur des marins a bien expliqué toutes les dérives de ce " pseudo-armateur " à l'encontre du droit et des règles sociales qu'il doit et aurait dû respecter vis-à-vis de ces " ses " marins.

L'Association MOR GLAZ qui défend la mer et les marins (soutient ces marins depuis le 24 mai 2012) espère que le Président du Tribunal reconnaitra et dira son incompétence dans cette affaire mais qu'il suggérera la négociation pour qu'enfin ces marins puissent entrer chez eux.

 

 

Dès 14h00, lundi 9 juillet 2012,soyons nombreux

au Tribunal deGrand Instance de Brest

pour soutenir les marins grévistes

du RSV ENDEAVOUR.

Landerneau le 7 juillet 2012

Parce qu'ils revendiquent les marins Sergio PONCIANO, Heriberto UMANA, Ruben MONTOYA, Andrés ALTAMIRANO, Juan ESCALON, Selvin ALVAREZ et Oscar MARTINEZ sont convoqués au Tribunal de Grande Instance de Brest lundi 9 juillet 2012 à 14h30.

Ces marins revendiquent des salaires et des conditions de vie décents, ces marins estiment qu'ils ne sont pas traités avec dignités. Le " pseudo-armateur " propriétaire du navire " RSV ENDEAVOUR " refuse toute discussion avec ces marins d'origine d'Amérique Latine.

Dès 14h00, lundi 9 juillet, soyons nombreux au TGI pour les soutenir.

Tous les paramètres de la complaisance sont réunis afin de pouvoir échapper à toutes les règles sociales, fiscales et autres……… . pourtant ce " pseudo-armateur " voudrait par la loi interdire toute revendication à ces marins… il voudrait remettre en cause le droit de grève, le droit de se plaindre et de protester … il voudrait que ces marins soient mis sur le quai y compris par la force publique…il voudrait imposer sa loi.

L'Association MOR GLAZ qui défend la mer et les marins soutient ces marins depuis le 24 mai 2012, le droit de protester existe, y compris sous pavillon du Panama et heureusement pour les marins qui naviguent sur ces navires immatriculés sous ce pavillon de complaisance, l'un des plus mauvais du transport maritime mondial.

Yannick JADOT et Karima DELLI, députés européens sont venus soutenir les marins du RSV ENDEAVOUR sur le quai à brest

Les marins grévistes du

" RSV ENDEAVOUR "

en conflit avec leur " pseudo-armateur " depuis le 24 mai 2012 ont décidé ce matin de changer le quai afin de ne pas perturber le grand rassemblement maritime" LES TONNERRES DE BREST " qui se déroulera du 13 au 19 juillet dans le port de Brest.

Ce matin ( le 30 juin 2012) l'association MOR GLAZ et Laure TALLONNEAU inspectrice ITF ont négocié pour ces marins leur présence sous un stand durant ce grand rassemblement maritime

CLIQUEZ...

 

 

le 29 juin 2012 à l'Auberge de Jeunesse de Brest

la CGT de la métallurgie de Brest solidaire des marins grévistes

121€ de dons ont été recueillis

 

Christian BUCHER, Vice-président de l'association MOR GLAZ (4eme à droite)

 

Le 19 juin 2012

les 7 marins grévistes à bord du" RSV ENDEAVOUR" qui se trouve dans le port de Brest depuis le 14 mai 2012 ont pu visiter le remorqueur

" ABEILLE BOURBON"en compagnie de Laure TALLONNEAU ( ITF) et de la journaliste Valérie GOZDIK

CLIQUEZ...

 

 

Le 19 juin 2012 les marins grévistes à bord du

" RSV ENDEAVOUR"

qui se trouve dans le port de Brest depuis le 14 mai 2012

ont pu visiter le remorqueur " ABEILLE BOURBON " en compagnie du président de l'association MOR GLAZ

 

des spectateurs solidaires des marins du

" RSV ENDEAVOUR"

155€ de dons ont été recueillis

afin de permettre à ces marins de continuer à pouvoir communiquer avec leurs familles et amis au Guatemala et au Honduras.

D'autres opérations seront organisées pour les soutenir en attendant qu'enfin l'armateur accepte de négocier avec l'inspectrice ITF Laure Tallonneau ( au centre sur la photo)

 

A un mois des célèbres fêtes maritimes " LES TONNERRES DE BREST ", on sent déjà l'effervescence sur le port de Brest et dans les environs. La fête s'annonce d'autant plus importante que c'est la 6ème édition la 20ème année. On célèbre les marins et on attend des milliers de visiteurs du monde entier. Tous attendent avec impatience le début des fêtes.

Il y a aussi dans ce port des marins qui comptent les jours qui passent mais pas pour les mêmes raisons et ce avec beaucoup de tranquillité. C'est que depuis 3 semaines, ces 7 marins de Honduras et du Guatemala sont en grève pour avoir des conditions de travail d'emploi et de vie minimales. La principale demande des marins est un salaire décent (ils ne gagnent que 1000 dollars par mois) même si d'autres paramètres entrent en compte : le racisme des européens contre les latins, l'absence de vêtements de protection, la mauvaise nourriture etc.…. Ce cas révèle la réalité pour la majorité des gens qui travaillent dans le secteur maritime : un armateur d'un pays riche, un vieux navire, battant pavillon Panama, un équipage multiculturel : la complaisance par excellence (4 marins sur 5 viennent des pays pauvres). L'armateur est un chercheur de trésors dans les épaves. Les médias rapportent qu'il a découvert un vase chinois qui a été vendu pour 7 millions de dollars et de l'or pour un million de livres. Une activité qu'on peut qualifier de lucrative, alors pourquoi refuser tout dialogue avec ces marins.

Malgré ses " ces " bénéfices l'armateur refuse par principe de négocier avec les marins ou leur représentante ITF. Il a même essayé par deux fois de les débarquer (dont une fois de manière violente). Mais ces derniers ont confiance. Ils restent tranquilles et déterminés. De plus, depuis le début de la lutte, ils reçoivent l'aide d'association comme MOR GLAZ qui défend les marins et de manière globale tout ce qui concerne la mer, la sécurité maritime, les activités et les économies maritimes. Des évènements sont organisés pour maintenir la pression sur l'armateur mais aussi pour sensibiliser l'opinion et divertir les marins : projection du film " EN RADE " de Roy Lekus qui traite des marins abandonnés dans le port de Brest entre 2000 et 2010, ce mardi 19 juin 2012 ces marins ont pu visiter le remorqueur " ABEILLE BOURBON ". Régulièrement les médias font le point sur la situation. La population locale montre aussi un intérêt et une grande générosité, laquelle a permis aux marins d'acheter des cartes de téléphone car depuis un mois ils n'ont plus d'argent. Les marins ajoutent " nos nous sentons soutenus et optimistes dans notre lutte, reconnaissants de l'aide de beaucoup de personnes et des autorités qui nous accordent l'attention nécessaire . Ils concluent " nous lutterons jusqu'à la fin ".

ESPAGNOL A un mes de las famosas fiestas marítimas, se siente ya la efervescencia del puerto de Brest. Las fiestas se anuncían tanto más grandes por los 20 años de edición. Se celebran los marinos y miliones de barcos de todo el mundo estarían expuestos. Todos esperan con impaciencia el principio de estos eventos. En este mismo puerto algunos marineros que cuentan también los días que pasan, pero no por los mismos motivos y con una gran tranquilidad. Es que desde tres semanas estos siete marineros de Honduras y Guatemala están en huelga para tener condiciones minima de trabajo, de empleo y de vida. La principal demanda de la tripulación es un salario decente (ahora ganan solamente 1000 dolares al mes, todo incluido) aunque otros parámetros influyen también: el racismo de los Europeos contra la tripulación de América Central, ausencia de ropa de seguridad, mala comida…

Con este caso se revela la realidad para la mayoria de la gente que trabaja en el sector marítimo : un armador de un país rico (Sueco), un barco viejo, bandera de Panáma, una tripulación miselania de America Central : el conveniencia por excelencia.

El armador está un buscador de tesoros en barcos hundidios. Los medios informan que ha discubierto famosos tresoros -que vende después, como un florero chino que vendio por 7 millones de dolares y oro por 1 million de libras. Una actividad que podemos calificar como de mayor ingreso.

A pesar de los beneficios, el armador rechaza por principio de negociar cualquiera cosa con los marinos o su representante de la ITF. Intento de desembarcar dos veces a los marineros (una vez de manera violente). Pero estos tienen confianza. Se quedan tranquilos y déterminados. Además, desde el principio de la lucha, recibien el apoyo de associaciones como Mor Glaz que defiende los marinos y de manera general todo lo que concierne en el mare y la seguridad marítima. Se organiza eventos para mantener la presión sobre el armador, y al mismo tiempo sensibilizar la población y entretener los marinos : projeción de " EN RADE (VARADO) " de Roy Lekus, película que se trata de los marinos abandonados en el puerto de Brest entre 2000 et 2010, visita del remorcador ABEILLE BOURBON... Regularmente los medios tratan de la situación. También la población se interesa de ellos, muestra intéres y generosidad - que permite al menos a los marinos de comprar tajetas de téléfono -desde un mes los marinos no tenían dinero.

Los siete marineros en huelga confirman que " nos sentimos firmes y optimista en nuestra lucha y agradeciendo el apoyo de muchas personas y autoridades que nos ha brindado la atención necesaria ". Concluyen " lucharamos hasta el final "

Texte et traduction de Laure TALLONNEAU

 

 

26 mai 2012

Les marins du

RSV ENDEAVOUR

défendent leurs salaires