Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 18 avril 201

Afin d'assurer la protection du littoral dans le détroit du Pas-de-Calais " l'Abeille LANGUEDOC " doit rejoindre rapidement le port de Boulogne. Le gouvernement britannique ne renouvellera pas le contrat d'affrètement du remorqueur Anglais " ANGLIAN MONARCH " au mois de septembre 2011,ce remorqueur assurait depuis 2000 la sécurité maritime dans le Pas-de-Calais. Ce moyen nautique est payé par la France depuis 2000 à hauteur de 9400€ jour durant 6 mois de l'année.

Le trafic transmanche progresse, des centaines de milliers de passagers transitent chaque jour par le détroit du Pas-de-Calais et accroit à la fois le danger des collisions, de naufrages et d'accidents majeurs voire même de catastrophes maritimes jusque là souvent évitées grâce à la vigilance des Centres Régionaux Opérationnels de Sécurité et de Sauvetage et de la Préfecture Maritime de la Manche et de la Mer du Nord aidé par les moyens nautiques britanniques.

Le gigantisme des porte-conteneurs de nouvelles générations qui transportent 15000 conteneurs, (mais sachant aussi qu'il est évoqué aujourd'hui de construire des navires pouvant transporter 18 000 conteneurs), ce trafic maritime est de plus en plus dangereux par la dangerosité des produits transportés et parfois méconnus.

Le Pas-de-Calais est aussi confronté au développement des paquebots pouvant transporter 7000 passagers et 2000 membres d'équipage. Toutes ces réalités augmentent d'une manière significative les conséquences dramatiques d'un accident de mer, pouvant se transformer en accident majeur, en drame voire même en catastrophe maritime. Le 18 janvier 2007 la catastrophe majeure a été évitée lors de l'accident maritime du porte-conteneurs le " MSC NAPOLI " en Manche, les moyens développés par la France sous l'autorité des Préfets Maritimes auront évité le pire.

La nature spécifique des remorqueurs de haute mer et de sauvetage " ABEILLES " ainsi que le professionnalisme reconnu de leurs équipages et de leurs équipes de sauvetages a permis d'éviter de nombreuses catastrophes maritimes. Depuis la mise en place du dispositif en 1978 sous l'autorité des Préfets Maritimes et ce suite à l'accident de " l'AMOCO CADIZ " l'équivalent de 21 pollutions de la même ampleur a été évité.

Sachant qu'un quart du trafic mondial emprunte le détroit du Pas-de-Calais soit certains jours environ 640 navires y compris les navires de pêches. L'association MOR GLAZ propose sans augmenter les budgets dédiés à la protection du littoral français qu'il est urgent de redéployer dans le Pas-de-Calais le remorqueur " ABEILLE LANGUEDOC " (sistership de "ABEILLE FLANDRE ") dont la qualité d'intervention est connue de tous, ce remorqueur sous l'autorité des Préfets Maritimes disponibles 24h/24h 365 jours par an à en 25 ans effectué plus de 750 interventions.

Pour l'association MOR GLAZ le gouvernement français doit positionner ce moyen nautique efficace au plus près du danger dans un port qui pourrait être Boulogne, le port le plus approprié afin de recevoir ce type de remorqueur.

Le remorqueur " ABEILLE LANGUEDOC " est positionné depuis le mois d'octobre 2005 à La PALLICE, afin d'assurer la protection du littoral du golfe de Gascogne. Ce moyen doit être momentanément déplacé vers le détroit du Pas-de-Calais et remplacé par un moyen nautique plus polyvalent, afin que cette zone ne soit pas démunie de moyen d'intervention en cas de besoin.