Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

l'association MOR GLAZ continue à s'investir avec ses adhérents pour défendre à BREST une filière de déconstruction des vieux navires

Commençons par le CLEMENCEAU, LE COLBERT etc....

 

 

 


Lettre envoyée le 18 mai 2007 à :

 

Monsieur Alain Juppé Ministre d'Etat,

chargé des transports, de la mer de l'écologie et de l'aménagement durable

Monsieur le Ministre d'Etat,

Félicitations pour votre nomination à ce ministère que je connais bien, vos responsabilités seront lourdes, car le transport maritime est un enjeu majeur trop souvent traité au second plan. Le développement du cabotage et la sécurité maritime doivent être des priorités, tout comme l'écologie, la prévention des ressources et de l'environnement marin.

Monsieur le Ministre, l'association MOR GLAZ www.morglaz.org a défendu et continue de défendre la déconstruction des vieux navires civils et militaires en Europe, en France et pourquoi pas à Brest.

" Le Colbert " qui a séjourné le long des quais à Bordeaux durant plusieurs années revient à Brest à la fin du mois de mai 2007. L'Association MOR GLAZ n'est pas opposée à ce retour, aux seules conditions que ce vieux navire soit remonté à Brest pour y être déconstruit sur place en respectant toutes les règles sociales et environnementales de notre pays.

La députée du Finistère, Madame Marguerite Lamour rapporteur d'un rapport sur La déconstruction des navires en fin de vie (suite au retour du Clemenceau à Brest) évoque bien que les navires militaires en fin de vie sont sous la responsabilité des Etats qui y sont propriétaires. La France doit montrer l'exemple en traitant ici à Brest les navires en fin d'exploitation . Il n'est plus possible (il devrait être interdit) d'envoyer nos déchets ailleurs, nous devons être capables de les traiter nous même. L'Association MOR GLAZ souhaiterait être reçu par vous-même sur ce sujet sensible.

Monsieur le Ministre, dans un courrier daté du 19 avril 2007 adressé à l'association MOR GLAZ, le Président de la République Monsieur Nicolas Sarcozy s'engageait à faire de la sécurité maritime et de l'environnement maritime l'une des propriétés de son futur gouvernement. Il s'engageait à lutter contre l'insécurité maritime en luttant contre les comportements irresponsables pour employer ses termes. Je ne peux qu'apprécier son analyse et sa position sur ce sujet si sensible.

Le Président prenait comme exemple, la catastrophe évitée du MSC Napoli, même si une catastrophe majeure a été évitée lors de cet accident maritime, je vous confirme que la France manque d'un remorqueur de haute mer type " Abeille Bourbon " dans le Pas-de-Calais et d'un remorqueur de Haute mer dans le sud de La Corse, car dans cette région très exposée, les moyens nautiques sous l'autorité du Préfet maritime manquent.

Dans ce même courrier, le Président me répondait précisément que la concurrence dans le port du Havre avec l'arrivée de la Société Nouvelle de Remorquage Havrais ne pouvait se faire qu'à concurrence égale, dans le respect des lois sociales et de la sécurité maritime car la sécurité commence dans les ports et que l'activité de la SNRH ne pouvait continuer qu'aux seules conditions de respecter toutes les lois de la République pour assurer un service public dans les meilleures conditions de sécurité possible. Je vous confirme que ni la loi ni les règles ne sont respectées à ce jour par la SNRH.

Monsieur le Ministre, vous avez dans ce gouvernement un ministère important, nous regrettons que la mer n'ait pas son Ministre. Faites que cette activité, l'une des premières au monde soit reconnue, faites que notre pavillon national soit présent sur toutes les mers du globe. Vous devez encourager les armateurs français tels que la BAI, BOURBON et quelques autres à construire des navires et à créer des emplois de marins nationaux.

En plein procès de l'ERIKA, sachez Monsieur le Ministre, qu'il est toujours possible aujourd'hui d'affréter un ERIKA, PRESTIGE ou autres navires aussi dangereux voire plus dangereux.

En l'attente, nous vous prions d'accepter et de croire Monsieur le Ministre en nos respectueuses et sincères salutations.

 

Pour l'association MOR GLAZ,

le président Jean-Paul Hellequin