Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

 

le 19 décembre 2015

Une affaire triste, encore une !!!

la triste aventure des Marins du navire " SIDER PINK " en escale forcée à La Pallice depuis le mois d'août 2015. Les Marins de ce navire ne sont plus que les gardiens d'un bien qui appartient à un " pseudo-armateur " qui va tout faire pour récupérer son navire.

le 19 décembre 2015

Une affaire triste, encore une !!! la triste aventure des Marins du navire " SIDER PINK " en escale forcée à La Pallice depuis le mois d'août 2015. Les Marins de ce navire ne sont plus que les gardiens d'un bien qui appartient à un " pseudo-armateur " qui va tout faire pour récupérer son navire.

La France, 6ème puissance mondiale, va-telle cette fois contrairement à ses habitudes dans ce type d'aventure inhumaine montrer une volonté, une compétence, une détermination face à la bande qui est en face " affréteurs, assureurs, acheteurs, banques et autres voyous qui sévissent dans ces affaires en ayant aucune forme de respect ni pour les Marins ni l'Homme en général !

Ces Marins sont à bord du " SIDER PINK " depuis dix mois, ils ont navigué trois semaines, le reste du temps ils étaient en attente sur rade. Ils sont partis du Ghana en Février 2015 pour embarquer sur le " SIDER PINK " au Liberia, une chance pour eux pensaient-ils…..sauf que !!!

L'équipage Chinois, qui se trouvait à bord du " SIDER PINK " avait pris la fuite dès l'arrivée des Ghanéens, donc des " les " problèmes sociaux existaient déjà….. Le " SIDER PINK " (les cales pleines) a pris la mer pour se rendre sur rade avec le minimum de provision de bord.

Après quasiment cinq mois d'attente, le " SIDER PINK " (au moment opportun vraisemblablement) prend le cap vers La Pallice, grand port Français pour livrer sa cargaison, de l'engrais d'une valeur de 4 millions d'euros.

L'affréteur Grec (NAVIGATION MARITIME LTD) avait promis de payer les salaires impayés à l'arrivée, une fois la cargaison déchargée…. il fallait impérativement avant d'être payer débarquer la précieuse cargaison….. Il s'agissait d'un mensonge, la méthode est la même depuis des décennies avec comme toujours des complicités locales.. qui aura desservi les Marins. D'autres vont effectuer un nouveau chantage, car le navire ne peut, ne doit pas rester scotché au port.

L'association MOR GLAZ confrontée très souvent à ces situations déconseille aux Marins Ghanéens de bouger le navire, ni de se laisser impressionner. Ces Marins doivent percevoir tous leurs salaires et entrer chez eux (le navire, y compris son abandon n'est plus leur problème). Comme chaque fois dans ces tristes affaires, les Marins ont dû voir passer des gens pour les rassurer, les conforter " vous êtes notre priorité et blablabla et blablabla, pas de vague " et le piège est bien toujours celui-là…

L'association MOR GLAZ demande aux Marins de ne pas mollir, de rester unis comme un équipage, déterminés, car la partie de poker menteur engagée va continuer…. y compris en cette période de Noël durant laquelle le moral pourrait baisser. Ne vous laissez pas abattre, tenez bon, car ceux qui sont en face n'ont aucun scrupule, tout est machiavélique, scélératesse et bien calculé !

Marins du Monde, l'association MOR GLAZ va demander ce jour par ce communiqué à tous ses adhérents et aux plus influents, les mieux placés (et ils sont nombreux) de vous défendre. Nous savons déjà que certains le feront, car ils dénoncent toujours ces situations et agissent dans l'ombre. Bon Noël…Nous nous battrons pour vous, et nous gagnerons forcément.

Même si, ni l'équipage ni le navire ne sont pas officiellement abandonnés, le " pseudo-armateur " et ceux qui vous ont menti, ont, quant à eux abandonné tous leurs devoirs envers vous les Marins qui avez livré la cargaison à bon port.

 

UNE AFFAIRE TRISTE QUI FINIT BIEN POUR LES MARINS DU " SIDER PINK"

L'équipage du " SIDER PINK" rentre dans leurs pays avec la totalité des arriérés de salaire.

La mobilisation et le bon sens de tous ceux qui s'engagent face à ces injustices aura servi ces Marins.

LE 22 JANVIER 2016