Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 1 mars 2016

Les " géants des mers" peuvent ils être remorqués en cas d'avarie, par toutes les conditions météorologiques lorsqu'ils sont chargés en marchandise et en carburant ?

La synthèse de l'exercice qui se passe en ce moment au large de la Bretagne nous le dira….des conséquences en seront forcément tirées….

En ce moment (le 1 mars 2016) un exercice de remorquage se déroule au large de la Bretagne avec le remorqueur " ABEILLE BOURBON " et le porte-conteneurs " EMMA MAERSK ". Cet exercice est réalisé afin de vérifier si les moyens de remorquage sont suffisants pour maintenir au cap souhaité ces géants des mers s'ils rencontraient des difficultés.

 

L'association MOR GLAZ remercie la société maritime " MAERSK " comme nous l'avions fait le 9 mars 2013 lors de l'exercice avec le " MARCO POLO " de la " CMA CGM " les armateurs veulent savoir quels sont les moyens de sauvetages existants.

L'association MOR GLAZ tient à féliciter tous ceux qui ont permis " organisé " la réalisation de cet exercice et tous ceux qui en sont à l'initiative. Ces exercices sont utiles et ils devraient être plus fréquents, car la flotte mondiale a opté pour le gigantisme des navires. L'argent qui aura été utilisé aujourd'hui pour réaliser cet exercice aura été utilement dépensé, car c'est de la prévention.... pour tester les moyens, il faut les utiliser pour en tirer certaines conclusions.

Le gigantisme de ces navires reste cependant un danger, les Etats et les armateurs mondiaux doivent se rencontrer et trouver ensemble des solutions pour faire face aux dangers que représentent ces grands navires en mer et dans les ports.

En janvier 2007 les deux plus puissants remorqueurs d'Europe furent mobilisés pour faire face à l'accident du " MSC NAPOLI " qui se trouvait dans la Manche qui ne transportait que 2200 conteneurs dont certains représentaient 1700 tonnes de produits toxiques (recensés), 4000 m3 de fioul lourd pour sa propulsion et 142 m3 de gasoil.

Même si cet exercice est déjà un succès par sa réalisation, les moyens de sauvetage et d'intervention ne sont pas suffisants sur le littoral Atlantique.

Par ailleurs, si le " EMMA MAERSK" avait été en difficulté ….vers quel endroit refuge puis vers quel port aurait il été remorqué ?

En cas de perte de conteneurs, quels sont les moyens mis à la disposition des Préfets Maritimes pour les récupérer. Contrairement à ce que nous avons parfois entendu, tout engin à l'eau… bois… conteneurs et autres engins… sont dangereux pour la navigation, et la mer n'est pas une poubelle.

Cet exercice, même s'il est utile, ne freinera en rien les rencontres de l'association MOR GLAZ afin d'obtenir plus de moyens…. des remorqueurs plus nombreux, plus puissants et plus modernes pour intervenir lorsque cela sera nécessaire.

La prévention depuis 1978 a évité plus de 21 catastrophes équivalentes à celle de " AMOCO CADIZ ".

Jean-Paul HELLEQUIN Président de l'association MOR GLAZ