Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 
- Accueil -

Landerneau le 2 mars 2016

La loi pour protéger les mers et les océans évoluait…

mais

le gouvernement en aurait décidé autrement.

La logique des pollueurs-payeurs pourraient faire payer leurs délits par les contribuables,

comment cela est-il possible, quels sont ceux qui peuvent avoir de telles idée ?

 

Déballastages sauvages

alors que le 2 juin 2000 les Députés durcissaient la loi contre les pollueurs " pollueurs payeurs

---

Depuis 2009 les Tribunaux de Grande Instance de Brest, Le Havre et de Marseille pouvaient infliger des amendes jusqu'à 15 millions d'Euros aux pollueurs responsables de pollutions volontaires au large des côtes Françaises.

Le 24 février 2016 un Falcon 50 de la Marine Nationale détectait une pollution en mer. Le cargo responsable de cette pollution avait été dérouté vers Brest. Le cargo " THISSEAS " avait pu reprendre son cap après que l'armateur Grecque se soit acquitté d'une caution fixée à 500.000€ par les autorités Françaises. Ce résultat était celui de plusieurs années de combat par les associations auprès des autorités. L'amendement déposé par le gouvernement Français le mardi 1 mars 2016 sur le projet de loi biodiversité va-t-il permettre " autoriser " comme il y a des décennies aux " pseudos-armateur " de polluer en toute quiétude et sans ne jamais être inquiétés ?

L'association MOR GLAZ se demande ce qu'en pense les membres du gouvernement de " tendance " écologique, et sont-ils prêts à rester dans un tel gouvernement qui ferait payer les contribuables à la place des pollueurs ?

La fameuse COP 21 qui devait être la marque " l'empreinte " du Président François HOLLANDE n'est-elle pas juste un peu entachée, qu'en pense Nicolas HULOT de cet amendement sournoisement déposé ? L'association MOR GLAZ demande que tous les Elus du littoral se mobilisent contre cet amendement, grotesque, insensé, insultant y compris à leur encontre !

Comment un pays qui clame sans arrêt un déficit budgétaire, serait-il prêt à payer à la place de ceux qui polluent. L'association MOR GLAZ espère que cette nouvelle bonne mauvaise idée sera purement et simplement jetée aux oubliettes ! Un permis de polluer n'était pas nécessaire.

Ceux qui n'ont pas opté pour le bon choix de ne plus polluer, lorsque ces derniers se fond prendre ils doivent payer le prix fort, le maximum autorisé par la loi.

L'association MOR GLAZ condamne toutes les pollutions volontaires, cependant il faut noter que certains navires sont tellement mal entretenus, que la pollution est inévitable malgré toute la volonté des équipages. Le gouvernement devrait plutôt proposer des lois pour interdire ces vieux navires plutôt que d'essayer de faire passer des amendements aussi stupides et insultants permettant de détruire et de polluer la planète (COP21).

Si les moyens pour traquer les pollueurs étaient plus importants, l'association MOR GLAZ est convaincue qu'il y aurait bien plus d'infractions flagrantes de relevée " constatée " contre les océans.

 

Jean-Paul HELLEQUIN Président de l'association MOR GLAZ

 

 

c/c : Premier Ministre, Madame Ségolène Royal, Secrétaire d'Etat aux Transports, Direction des Affaires Maritimes, Secretariat Général à la Mer