Association de citoyens qui défendent l'environnement maritime

 

 

MOR GLAZ...

notre objectif " défense de la mer, des marins, de la faune et de la flore marine ". Nos priorités sont de dénoncer toutes les dérives dans le transport maritime, et proposer des solutions pour supprimer tous les mauvais acteurs de ce secteur, le développement du cabotage est l'une de nos priorités ainsi que l'agence régionale de sécurité maritime ».

En 30 ans le transport maritime a augmenté en volume de plus de 430% dans le même temps son coût a baissé de 30%...... que se cache t-il entre ces deux chiffres diamétralement opposés "de vieux navires, des marins sans statut et des pseudo-acteurs du transport maritime ,moyen qui permet 90% des échanges mondiaux. Dans certaines régions du monde ( mer Baltique) le transport de pétrole augmente de 100% par an et ce jusqu'en 2007/2009. Tous les vieux pétroliers ont repris du service ( car pour les économistes le commerce doit se faire à tout prix….) cela est un danger supplémentaire. Le développement des navires transporteurs de produits chimiques a progressé de plus de 45% par an ces trois dernières années.

Le transport le plus dangereux reste le transport des marchandises par conteneurs (une étudiante de Nanterre l'a bien démontré l'année dernière dans l'un de ces mémoires). Ce transport est dangereux car le contrôle des marchandises est pratiquement impossible.

La richesse de MOR GLAZ est d'avoir parmi ses adhérents des citoyens de toutes les couches sociales, professionnelles et tout l'environnement maritime y est représenté.

MOR GLAZ défend l'agence européenne de sécurité maritime, nous continuons de croire qu'une agence régionale doit-être implantée à Brest pour des raisons évidentes ( voir leOF du 31 décembre 2004 et du 16 janvier 2005). MOR GLAZ refuse de prendre comme argent comptant les discours des uns et des autres.

Pour MOR GLAZ, chaque pays de la UE qui a une vocation maritime devrait défendre une agence régionale.

Pour MOR GLAZ, tout combat qui n'est pas engagé est forcément perdu….

Comme pour MOR GLAZ, les pollueurs doivent payer les dommages.

J'ai défendu avec beaucoup de conviction personnelle le renouvellement de la flotte des remorqueurs de Haute mer sur l'ensemble du littoral français, cela restera l'un des plus beaux combats et l'une des réussite de ma carrière avec le maintien de la flotte sous pavillon français 1er registre.

L'association MOR GLAZ est une association militante qui réagit en temps réel sur tous les événements maritimes, abandons d'équipages, pollutions, accidents, politique maritime mondiale, sécurité etc….. Un exemple concret de la politique maritime mondiale et de ses dérives ERIKA PRESTIGE

BUREAU DE L'ASSOCIATION MOR GLAZ

de gauche à droite :Danielle Hellequin (adjointe à la Trésorière) Michel Glemarec (Vice Président)Christian Bucher(Vice Président) Jean-Paul Hellequin (Président) Laure Tallonneau (Trésorière)

 

 

Patrick Poivre d'ARVOR (Membre du bureau)

 

Christian BUCHET (Membre du bureau)

 

" Partout, "ici et ailleurs", Mor Glaz protège la mer et les marins "

" Devise de l'association"

A la fin des années 90, la communauté des gens de mer du port de Brest se mobilise autour des navires et équipages abandonnés : cargos Junior M , Han , Victor, Gorlovka, Han, Santana 3…

En 2001, est publié un texte d'appel à la création d'un collectif brestois "Brest, port de la sécurité marime" qui va devenir ensuite le collectif Mor GLaz puis l'association Mor Glaz.

" Victor, Gorlovka, Han, Santana 3, ... le port de Brest est souvent devenu le dernier refuge de navires poubelles avec leur équipage en déshérence.

Combien d'accidents, de catastrophes maritimes faudra-t-il encore pour que la sécurité maritime soit enfin réellement prise en compte, et que l'on prenne les moyens d'en finir avec l'irresponsabilité de certains armateurs et exploitants, la vétusté des navires, l'exploitation des marins ? Au lieu de favoriser un développement harmonieux de tous les peuples, le commerce international est synonyme de guerre commerciale, d'exportation de la misère et de recul des droits de l'homme.

Le transport maritime connaît une importante dégradation de ses conditions matérielles et sociales avec des marchandises de plus en plus dangereuses et la multiplication des pavillons de complaisance. Le libéralisme produit un nivellement par le bas des salaires et de la sécurité qui entraîne la disparition des marines de commerce compétentes et le recul de notre autonomie d'approvisionnement.

En 20 ans, la France est ainsi passée du 5ème rang mondial au 20ème, sont sous pavillon étranger. Des milliers emplois ont été supprimés.

Dans le même temps, les accidents se multiplient dont les marins des pays sous-développés, sous-qualifiés et surexploités sont les premières victimes.

Face aux marées noires à répétition, les Bretons ont su imposer le rail d'Ouessant, exigeons aujourd'hui que l'Etat adopte et applique une réglementation réellement efficace pour sécuriser le transport maritime international.

Lorsque 70% du commerce maritime de l'Europe du Nord passe au large des nos côtes de Brest, toute mesure de contrôle effective aura des conséquences immédiates sur l'ensemble du transport maritime. Eliminons de la surface des mers les bateaux dangereux, inaptes à naviguer, réparons les navires qui méritent de l'être, démolissons les autres. "

Rapide retour des Navires et équipages abandonnés pour lesquels Mor Glaz s'est mobilisé

- En 2006, le " SARUNA ", navire-poubelle, immobilisé dans le port de Cherbourg, immatriculé au Panama avec 19 marins (1 russe, 1 syrien et 17 roumains)

- En 2008, le " CAPTAIN TSAREV " navire bloqué dans le port de Brest. Ce navire armé par 24 marins à son arrivée à Brest puis à partir du 6 février 2009 par 9 marins, 8 Ukrainiens et 1 Russe. Cet équipage est parti depuis, mais le navire est toujours là !

- En 2009 : le cargo " MATTERHORN " , immobilisé dans le port de Brest, le 26 mai 2009, avec à son bord 15 marins Ukrainiens - en 2009 : le navire ferry Onyx Venu de Finlande et 26 membres d'équipage

- En 2010 : le Pentalina avec son équipage des Iles du Cap-Vert

- Le 1er octobre 2010, Mor Glaz est alertée sur la situation scandaleuse d'un marin Camerounais sur un vieux navire " EBBA VICTOR " dans le port de Brest. Ce marin est à Brest depuis le 25 mai 2009

- 2011 : soutien de l'association aux 12 matelots Philippins et Ukrainiens du cargo " LISA " bloqué à Bordeaux Bassens en grève pour exiger le paiement de leurs salaires.

- En 2011 : à Cherbourg, Mor Glaz intervient au sujet d'un vieux thonier senneur à quai depuis le 6 juillet 2007,

- En 2012 : le Cargo " ANTIGONE Z " abandonné à Douarnenez, ses 10 marins en grève pour réclamer leurs dûs

- En 2012 encore: le vraquier grec "Asian Tide" et son équipage des marins chinois

- En 2012 toujours : le Porte-conteneurs " MSC FLAMINIA " agonise au large des côtes françaises et anglaises depuis le 14 juillet 2012 !!

- 2013 : le cargo "River King" à Grandville et ses marins albanais

 

Une victoire pour Mor Glaz

A noter et c'est important, c'est même une victoire pour Mor Glaz le vote par l'Assemblée nationale le 17 mai 2013 d' un projet de loi transposant notamment six directives européennes sur l'environnement, les transports et l'énergie, entre autres.

Ce texte comprend la reconnaissance d'un délit d'abandon des gens de mer, soit le fait pour un armateur de délaisser à terre ou sur un navire l'équipage dont il est responsable en se soustrayant au moins à l'une de ses obligations de nourriture, logement, soins, paiement des salaires ou rapatriement.

En l'état actuel du projet de loi, ce délit sera puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende par personne abandonnée (sept ans et 150.000 euros pour un mineur). Cette règle doit s'appliquer aux navires de transport et de pêche.

 

Déconstruction des vieux navires

Un dossier emblématique pour l'association car il fait le lien entre les préoccupations environnementales sociales et économiques.

Le démantèlement des navires militaires le Colbert, le Clemenceau et le fiasco de ses 20 millions d'euros pour le déconstruire mobilise l'association.

Alors que plusieurs chantiers français possèdent le label pour déconstruire les vieux navires, pourquoi continuer à exporter une activité réalisable en France ?

Pourquoi exporter hors de Bretagne, des centaines de milliers d'heures de travail que représentent ces activités pour déconstruire les navires militaires ? Pourtant des industriels de notre région sont prêts à s'investir et à investir, et des cales sèches de l'arsenal de Brest peu ou pas utilisées, peuvent facilement accueillir navires militaires ou civils pour leur déconstruction…

Mais on peut regarder les choses de façon plus optimiste et y voir là aussi un résultat positif pour l'association. On peut en effet considérer que même si sur Brest la déconstruction ne concerne que marginalement des navires de pêche de petite taille, sur le plan national les choses évoluent avec des opérations de déconstruction importantes sur des anciens navires du commerce (au Havre, Cherbourg et Bordeaux Bassens)

 

Pollutions - environnement

Mor Glaz n' a cessé de dénoncer le scandale du cimetière des vieux navires militaires, à Landevennec, en pleine zone protégée Natura 2000

Mor Glaz a agi pour que les dégazages deviennent plus rares au large de nos côtes du fait de peines plus lourdes de la part de la justice, mais l'association a conscience qu'ils se poursuivent ailleurs…

 

 

Opérations de sensibilisation aux questions maritimes

Mor Glaz a organisé différentes actions vis-à-vis des scolaires, collégiens lycéens pour leur faire connaitre la mer et les métiers de marins (visites de navires)…

Elle a assuré un lobbying pour les autoroutes de la mer et le cabotage qui pourraient soulager nos routes et autoroutes de milliers de camions, facteurs de risque d'accident permanent et un facteur de pollutions de l'air

Mor Glaz a pris position pour un vrai ministère de la mer.

 

Une action déterminée au quotidien

- Des communiqués de presse, des courriers et lettres ouvertes aux élus, au ministre de la mer et de l'écologie, au gouvernement au président de la république.

- Des présences sur le terrain, sur les quais auprès des marins notamment ceux qui sont abandonnés (aides financières et alimentaires) - L'organisation de tables ronde, de débats avec projections de films.

- Un site Internet morglaz.org toujours actualisé

 

Mor Glaz reconnue (quelques exemples)

L'association reçoit régulièrement des soutiens renouvelés de personnalités de la presse (patrick Poivre d'arvor…) du spectacle, du monde maritime, de certains élus etc…

Elle bénéficie d'une reconnaissance médiatique indéniable, des centaines d'articles de presse, des vidéos, des passages télé, de nombreux contacts avec les journalistes du monde entier.

Son action est aussi reconnue par les autorités en dépit de la liberté de parole et l'indépendance totales de l'association…

L'association MOR GLAZ a été sélectionnée par les étudiants en école supérieur de commerce de Brest, dans le cadre du 25ème défi l'Express - les Grandes Ecoles

MOR GLAZ a été invitée en 2012 à la 17ème université d'été du Mouvement National de Lutte pour l'Environnement..